Info-Négo 2020 #8 : Québec doit déposer des offres acceptables

Chèr·e·s membres,

Les organisations syndicales (CSN, CSQ, FIQ, APTS, FTQ, FAE, SFPQ, SPGQ) représentant plus de 500 000 travailleuses et travailleurs du secteur public unissent aujourd’hui leurs voix pour dénoncer fermement l’attitude du gouvernement. Ce dernier n’a toujours pas présenté d’offres susceptibles de faire avancer les négociations dans le but de renouveler les conventions collectives échues le 31 mars 2020.

Les travailleuses – représentant plus de 75 % du personnel des services publics – et les travailleurs en ont assez des « mercis » de 13 heures lors des points de presse. Le personnel profite de deux actions de visibilité à grand déploiement – l’une au pied du pont Jacques-Cartier à Montréal et l’autre à la place George-V à Québec, adjacente au Secrétariat du Conseil du Trésor – pour sonner l’alarme. Il réclame ainsi des offres concrètes pour résorber la crise qui sévit dans les services publics depuis bien avant la pandémie.

En point de presse, les leaders syndicaux (Jacques Létourneau, CSN; Sonia Ethier, CSQ; Nancy Bédard, FIQ; Andrée Poirier, APTS; Daniel Boyer, FTQ; Sylvain Mallette, FAE; Christian Daigle, SFPQ; Line Lamarre, SPGQ) ont mis en garde le gouvernement quant aux dangers d’une rupture de service dans les réseaux publics et aux conséquences catastrophiques qu’aurait un retour à l’austérité pour toute la population du Québec.

« Dans les faits, nous sommes déjà en bris de service dans les réseaux avec notamment des interventions chirurgicales et des suivis qui sont reportés ou carrément annulés. Il n’y a plus de temps à perdre, le gouvernement doit reconnaître l’apport essentiel des travailleuses et travailleurs des services publics en déposant des offres qui permettent d’attirer et de retenir le personnel. Il doit, sans attendre, bonifier la rémunération et améliorer les conditions de travail », déclarent les leaders syndicaux.

« Nos organisations ont présenté des solutions aux différentes tables de négociations. Elles répondent très précisément aux besoins des services publics et permettent de valoriser et de reconnaître le travail du personnel. Ce n’est pas seulement les travailleuses et travailleurs qui souffrent des années d’austérité des gouvernements précédents, c’est toute la population du Québec qui en paie le prix », ajoutent les leaders syndicaux.

« Le personnel est écœuré des conditions d’exercice d’emploi épuisantes, de la pénurie de main-d’œuvre, de la non-reconnaissance du travail accompli et des sacrifices que toutes et tous font chaque jour. La capacité à offrir des soins et des services de qualité est intimement liée aux conditions de travail et de rémunération. Il n’y a plus de temps à perdre, Québec doit déposer des offres valables afin de mettre derrière nous cette négociation et de se concentrer sur la lutte contre la pandémie », concluent les leaders syndicaux.

N’oubliez pas de partager cette publication sur vos réseaux sociaux.

Solidairement,

Votre comité exécutif.

Mise à jour COVID-19 : 23 novembre 2020

Bonjour à toutes et à tous,

Le ministre de l’Éducation a fait parvenir aux syndicats la correspondance qu’il a envoyée aux directions des centres de services scolaires, à propos du congé des fêtes. Il est primordial de comprendre que nous ne serons pas en vacances du 17 au 22 décembre 2020, inclusivement. Nous avons donc adapté cette lettre à notre calendrier CSSMB. Voici les points saillants nous concernant :

Pour les écoles primaires :

  • Aucune présence des élèves entre le 17 décembre 2020 et le 6 janvier 2021 inclusivement.
  • Les journées pédagogiques prévues au calendrier scolaire sont maintenues.
  • Le retour en classe est prévu le 6 janvier 2021.
  • Lors des journées de classe prévues entre les 17 et 22 décembre inclusivement, les élèves réalisent des apprentissages à la maison.
  • Lors des journées des 17, 18, 21 et 22 décembre, des services de garde d’urgence seront offerts par le réseau public aux parents qui occupent un emploi dans un secteur d’activité prioritaire, incluant le personnel scolaire. La liste sera rendue publique prochainement, lorsque l’employeur aura reçu l’information du gouvernement.

Pour les écoles secondaires :

  • Aucune présence des élèves entre le 17 décembre 2020 et le 10 janvier 2021, inclusivement.
  • Les journées pédagogiques prévues au calendrier scolaire sont maintenues.
  • Le retour en classe est prévu le 11 janvier 2021.
  • Des services éducatifs à distance doivent être offerts à tous les élèves.

Pour la formation générale des adultes et la formation professionnelle :

  • En formation générale des adultes et en formation professionnelle, l’enseignement à distance est à privilégier lors des jours ouvrables s’inscrivant à l’intérieur de la période de congé, lorsque la nature des programmes d’études le permet, et en tout respect du protocole d’urgence. En ce sens, les centres ne pourront pas accueillir d’élèves dans leurs locaux ni dans les laboratoires entre le 17 décembre 2020 et le 10 janvier 2021, inclusivement. Les évaluations locales peuvent se dérouler à distance. Enfin, les stages pourront se poursuivre comme prévu.
  • Pour les élèves qui ne seraient pas en mesure de suivre leur formation à distance, les centres doivent prévoir du travail de révision ou d’enrichissement à réaliser durant les jours ouvrables.

Par ailleurs, les écoles spécialisées pour les élèves vulnérables ne sont pas concernées par ces mesures et demeurent ouvertes selon le calendrier habituel.

À noter également que, malgré l’absence physique des élèves, la prestation des services de l’ensemble du personnel scolaire et des centres administratifs est requise, selon les modalités convenues et en respect des orientations de la Direction générale de la santé publique, notamment celles concernant le télétravail.

L’absence des élèves au sein des écoles et des centres permet d’utiliser ces journées pour procéder au nettoyage des locaux et effectuer des travaux d’entretien, incluant ceux qui seraient requis aux systèmes de ventilation.

Solidairement,
Le SEPB-579.

Info-Négo 2020 #7 : Le gouvernement ne nous entend toujours pas

Chèr·e·s membres,

Comme vous le constatez, le gouvernement ne nous écoute pas et ne nous porte aucune considération ou reconnaissance. Que ce soit pour les 3 nouvelles journées pédagogiques pour lesquelles nous avons demandé par deux fois, sans réponse, des rencontres, ou que ce soit pour le congé des fêtes, nous n’avons pas été consultés. Nous sommes comme vous, en colère et écœurés.

Malgré cela, vous avez été à peine 500 à envoyer une lettre-courriel au premier ministre et à celui de l’éducation la semaine dernière (https://sepb.qc.ca/petition-pour-le-soutien-scolaire/). Merci. Mais nous sommes presque quatre mille travailleurs, et lorsque nous avons manifesté à quatre reprises au mois d’octobre, seul·e·s une dizaine d’entre vous étaient présent·e·s…

Ne rêvons pas : sans mobilisation de votre part, nous n’obtiendrons rien, à part des reculs dans notre convention collective, car une loi spéciale nous pend au bout du nez !

Il est temps, collectivement, de passer à la vitesse supérieure !

Êtes-vous prêt·e·s à en faire plus ?

À vous de nous le dire,

en remplissant en dehors des heures de travail les deux courts sondages suivants :

Sur les négos et la mobilisation : https://www.sondageonline.com/s/9e4cf9d

Sur votre santé mentale : https://www.sondageonline.com/s/d3d64a9

Cela vous prendra seulement une quinzaine de minutes (à remplir)

Soyons solidaires et mobilisé·e·s !

Votre exécutif syndical

Avis de convocation à l’Assemblée générale annuelle du 30 novembre 2020

Veuillez prendre connaissance des règles régissant les élections du Comité exécutif de votre section locale. Si vous souhaitez poser votre candidature, remplissez le formulaire de mise en candidature ci-dessous. Vous devez le faire parvenir au plus tard le 24 novembre 2020 à minuit à Pierre Gérin-Roze, président des élections, par télécopieur (514-522-9000) ou par courriel (pgerin-roze@sepb.qc.ca). D’autre part, les candidates et candidats sont invités à nous envoyer leur photo et un texte expliquant les raisons de leur candidature qui seront mis en ligne sur notre site internet et notre mur Facebook.


Statuts et règlements SEPB-579 : Article X – Élections

– Nouveaux statuts-

10.01 La présidence pour l’élection sera nommée par le comité exécutif, avant la période de mise en candidature. Lors de l’assemblée générale, la présidence procédera à la nomination des scrutateurs, scrutatrices et de la personne secrétaire d’élection.

10.02 Procédure d’élection

a] Les élections des personnes dirigeantes se tiendront lors d’une assemblée générale, selon la séquence suivante :

#1 une (1) personne à la présidence;

#2 une (1) personne trésorière;

#3 une (1) personne secrétaire;

#4 une (1) personne vice-présidente;

#5 une (1) personne vice-présidente;

#6 une (1) personne vice-présidente;

#7 une (1) personne vice-présidente;

#8 une (1) personne vice-présidente;

#9 une (1) personne vice-présidente;

#10une (1) personne vérificatrice;

#11 une (1) personne vérificatrice;

#12 une (1) personne vérificatrice.

se tiendront ensuite les élections aux postes # 10, # 11 et #12 de personnes vérificatrices.

b] L’avis de convocation de l’assemblée générale devra indiquer le nom du, de la présidente d’élection, choisi par le comité exécutif.

c] Les mises en candidature devront être faites sur le formulaire prévu à cet effet à l’Annexe

“A” du présent document et remises à la présidence d’élection, au plus tard trois (3) jours ouvrables avant la tenue de l’assemblée générale.

d] Un membre peut, par procuration écrite, accepter d’être mis en nomination.

e] Les bulletins de vote seront remis à chaque membre en règle présent à l’assemblée générale, ils seront recueillis et comptés par les scrutateurs-scrutatrices sur place.

f] Le, la présidente d’élection annonce le résultat du vote poste par poste. Le, la présidente d’élection, le la secrétaire d’élection et les scrutateurs-scrutatrices ne peuvent être candidats à l’élection.

g] Sauf lorsque prévu autrement dans les présents statuts et règlements, le terme d’office des dirigeant-e-s du comité exécutif et vérificatrices est d’une durée de trois (3) ans ou aussi longtemps que les personnes leur succédant n’ont pas été élues.

Si l’un des postes du comité exécutif ou l’un des postes de personne vérificatrice devient vacant durant son mandat, la personne nouvellement élue, par le comité exécutif, terminera le mandat.

h] Malgré le paragraphe précédent, les postes #1, #3, #5, #7 et la personne vérificatrice #10, #12 sont à échéance à l’automne 2020. Les postes #2, #4, #6, #8, #9 et la personne vérificatrice #11 sont à échéance à l’automne 2021.

Par la suite, les postes mentionnés sont à échéance de la même manière par séquence d’un mandat de trois (3) ans.

i] Tous les membres élus du comité exécutif entreront en poste à la réunion de l’exécutif suivant.

j] Lors de l’assemblée, tous les postes sont élus par la majorité des voix des membres en règle présents et votants au scrutin secret. Si aucune personne candidate n’obtient la majorité, la personne candidate ayant obtenu le moins de votes est retirée au tour de scrutin suivant.

k] Avant de prendre possession de leurs fonctions respectives, les personnes dirigeantes nouvellement élues doivent prêter le serment d’office suivant :

« Je promets et m’engage sur mon honneur à m’acquitter des fonctions qui me seront attribuées selon les statuts et règlements de la section locale, au meilleur de ma connaissance et en toute bonne foi, à appuyer, à faire respecter et à mettre en pratique toutes les politiques officielles de la section locale, à promouvoir un environnement libre de tout harcèlement et de toute discrimination. Je me dévouerai entièrement à poursuivre les buts et objectifs dans les meilleurs intérêts du Syndicat canadien des employées et employés professionnels et de bureau.

Également, je remettrai à mon successeur tous les livres, documents, données informatiques et autres biens de la section locale que j’aurai en ma possession. »

Les mises en candidature devront être faites sur le formulaire prévu à cet effet à l’Annexe “A” du présent document et remises à la présidence d’élection, au plus tard trois (3) jours ouvrables avant la tenue de l’assemblée générale.


Info-Négo 2020 #6 : Envoi massif d’une lettre

Chèr·e·s membres,

Depuis ce lundi 9 novembre 2020, un envoi massif d’une lettre adressée directement au Premier ministre François Legault, au Ministre de l’Éducation Jean-François Roberge, et à votre député (en fonction du code postal) est disponible. C’est simple, vous n’avez qu’à cliquer sur le lien suivant, remplir les cases vides et appuyer sur « cliquer pour envoyer » : ce sera envoyé directement dans leur boites courriel respectives.

Nous vous invitions à faire circuler et signer largement cette pétition, y compris auprès de vos proches!

D’autre part, nous vous invitons à partager sur vos réseaux sociaux le vidéo suivant appelant à participer à l’action de solidarité avec les travailleuses et travailleurs ses services publics, du 12 novembre 2020 :

https://fb.watch/1FcwYupprs/


Si vous n’avez pas encore signé votre carte syndicale électronique, c’est ici :

https://sepb579.formstack.com/forms/sepb_579

Des votes de grève s’en viennent peut-être vite, et vous aurez impérativement besoin de l’avoir complétée et signée.


Soyons solidaires!

Votre exécutif syndical.

Info-Négo 2020 #5 : La mobilisation s’élargit!

Chèr·e·s membres,

La manifestation de la FTQ le 31 octobre était un succès médiatique :

https://www.lapresse.ca/actualites/grand-montreal/2020-10-31/la-ftq-manifeste-devant-les-bureaux-de-francois-legault.php

https://www.tvanouvelles.ca/2020/10/31/la-ftq-manifeste-devant-les-bureaux-de-francois-legault?fbclid=IwAR1nyBOOCDdXnqFAu2ird1GQBXo33T75a8Qb3juA7vpKrl6DARGCSL8nMr8

Nous remercions chaleureusement les personnes qui se sont déplacées, même si nous espérions vous voir en plus grand nombre. De ce fait, nous annulons la manifestation initialement prévue ce samedi 7 novembre à Trois-Rivières devant le bureau de comté de Sonia Lebel, députée de Champlain et présidente du Conseil du Trésor.

À la place, nous allons mettre notre énergie sur deux actions dans les jours à venir :

  • Nous allons vous envoyer un courriel dans les prochains jours, qui vous permettra de remplir un formulaire en ligne pour envoyer automatiquement un courriel au 1er ministre et lui dire notre ras le bol de la situation et que nous somme Au bout du rouleau! Participez en grand nombre pour que M. Legault voit que les syndicats sont soutenus par tous leurs membres dans leurs revendications que ce soit pour la situation liée à la COVID que pour les négos.
  • Une résolution a été adoptée au dernier Conseil général de la FTQ la semaine dernière afin que tous les membres affiliés de la FTQ, de tous les secteurs prennent une pause en même temps le 12 novembre prochain à 10h dans l’ensemble du Québec pour nous soutenir.  Une mobilisation générale en appui au personnel de l’Éducation et de la Santé.

Toutes les organisations syndicales, l’ensemble des secteurs d’activité économique et la population en générale seront invités à y participer afin de solliciter la plus large adhésion à un geste concret d’appui et de reconnaissance pour le personnel de l’éducation et de la santé. Qui, tout en s’exposant au quotidien, rendent les services à la population pour nous permettre collectivement de passer à travers une crise sanitaire sans précédent.

En ce qui nous concerne, cela vise nos membres qui le pourront.  Le 12 novembre, nous demanderons à chacun·e de poser un geste concret, en faisant, si possible, une pause de 15 minutes à 10h du matin (pendant laquelle on va envoyer un message au 1er ministre, que ce soit par courriel, via les médias sociaux ou autrement) pour signifier un appui tangible et exiger un investissement « humain ». Parlez-en à vos proches, demandez-leur de participer!

Évidemment, le personnel qui travaille en présence élève à ce moment-là ne pourra peut-être pas participer à cette pause. Mais les autres oui! Nous serons devant le Siège social pour accompagner celles et ceux qui participeront à cette pause-manifestation de 15 minutes à 10h le matin. Si vous ne travaillez pas à cette heure-là, rejoignez-nous, si possible, pour faire entendre votre voix au gouvernement (d’autres détails suivront).


Si vous n’avez pas encore signé votre carte syndicale électronique, c’est ici :

https://sepb579.formstack.com/forms/sepb_579

Des votes de grève s’en viennent peut-être vite, et vous aurez impérativement besoin de l’avoir complétée et signée.


Ce soir, le Facebook en direct hebdomadaire du SEPB-Québec recevra Manon Cholette, notre présidente. Pour l’écouter, c’est ici : https://www.facebook.com/sepbquebec.

Soyons solidaires!

Votre exécutif syndical

Infos-579 : Journées pédagogiques supplémentaires : notre santé n’a pas de prix! (Communiqué)

Montréal, le 29 octobre 2020 – Nous avons appris hier soir via les médias que le gouvernement avait décidé d’ajouter 3 journées pédagogiques supplémentaires au calendrier scolaire 2020-2021, pour permettre aux enseignants de se former et de se reposer. « Comme d’habitude, le personnel de soutien scolaire n’a pas été consulté, et l’impact d’une telle mesure sur ce dernier n’est encore une fois pas pris en compte. Pourtant, nous aussi nous avons besoin de repos! », dénonce Marie-Claude Éthier, présidente du CNSS.

« Le ministre de l’Éducation Jean-François Roberge nous propose encore un plan issu du monde des licornes. Dans les écoles, les bulles éclatent, les membres du personnel de soutien sont épuisés, anxieux et démissionnent, mais le ministre reste dans sa bulle, déconnecté de la réalité. Tout comme les enseignants, nous avons aussi atteint un niveau de fatigue extrême. Les 3 journées pédagogiques donneront peut-être un peu de répit aux enseignants, mais le personnel de soutien semble de nouveau oublié du ministre. Ce gouvernement n’a aucune considération et reconnaissance pour ceux et celles qui prennent soin d’éduquer et de former la plus belle richesse de notre société, les enfants, nos élèves. J’espère que vous allez être dès notre ce samedi pour manifester votre colère, pour dénoncer cette situation et alerter la population » ajoute Jean-François Labonté, président du SEPB-578.

« Au centre de services scolaire Marguerite-Bourgeoys, certaines écoles commencent à couper des heures de travail dans les services de garde, préférant mélanger des groupes-classes, pour des raisons uniquement budgétaires, augmentant les risques sanitaires de nos membres, et c’est pire lors des journées pédagogiques. Certaines écoles suppriment les temps de préparation et de réunion, pourtant conventionnés, pour des raisons budgétaires, tout en exigeant la prestation habituelle de travail à nos membres. Certaines directions rationnent les équipements de protection individuelle, pour des raisons budgétaires », s’insurge Manon Cholette, présidente du SEPB-579.

« Le gouvernement se fiche du personnel de soutien, de sa santé physique comme mentale. Nous sommes en première ligne, et on nous demande en plus d’être des agents d’entretien ménager, tout en nous refusant du temps supplémentaire pour accomplir correctement nos tâches habituelles. Nous étions déjà en première ligne au printemps dans les services de garde d’urgence, sans les équipements de protection individuelle adéquats : ce gouvernement nous traite comme de la chair à covid », dénonce Pierrick Choinière-Lapointe, directeur du SEPB-Québec.

Monsieur Legault, une colère sourde est en train de monter parmi nos membres, qui réclament la grève à une écrasante majorité. Parce que nous ne valons pas moins ou pas plus que les enseignants, nous exigeons nous aussi des journées de répit et de formation. Nous exigeons une véritable négociation qui permettent la rétention du personnel et des conditions de travail et de rémunération décentes, à la hauteur de notre mission de service public. Nous exigeons que notre santé passe avant les budgets. Nous manifesterons devant vos bureaux montréalais ce samedi. Nous sommes au bout du rouleau.


Ce soir, à 19h00, au Facebook en direct du SEPB-Québec, Marie-Claude Éthier, présidente du CNSS sera des nôtres pour nous parler des négociations et de la manifestation de samedi. C’est donc un rendez-vous à ne pas manquer ce soir à 19h.

Mise à jour Covid-19 : 29 octobre 2020

Communication du sous-ministre de l’Éducation 
Mesures additionnelles en zone rouge

Chèr·e·s membres,

Voici ci-dessous en hyperlien une communication du sous-ministre de l’éducation concernant les mesures additionnelles qui devront être mises en place dès le 2 novembre prochain à la suite de nouvelles directives par la Santé publique :

https://5842f5bd-627e-47bb-8b83-d4cdf9441ebc.usrfiles.com/ugd/5842f5_b93021cba78e4c909976059095190b51.pdf

Étant donné les développements rapides à l’égard de la COVID-19, nous avons l’intention de vous garder informés le plus rapidement possible des divers développements. Une rumeur n’est jamais une nouvelle fiable, c’est pour cela que nous vous transmettrons des informations crédibles et vérifiées.

N’oubliez pas de partager cette publication sur vos réseaux sociaux.

Vous pouvez également nous suivre sur Facebook ici:
https://www.facebook.com/sepb579cssmb

Solidairement,

Votre section locale.

Infos-579 : Visites dans nos écoles

Bonjour à tous nos membres,

Il nous fait plaisir de vous informer que nous continuerons de venir vous voir dans vos milieux. Vous avez bien compris que cela se fera par l’intermédiaire internet sur la plateforme TEAMS.

L’année dernière nous avions commencé par les écoles peu ou jamais rencontrées. Cette année, compte tenu du contexte, nous serons présents là où vous aurez besoin.

Les rencontres seront en début de soirée, afin de rejoindre le maximum de membres, de 19h00 à 20h30.  La formule sera la même, soit de répondre à vos questions et vos préoccupations actuelles. Nous avons bien pris connaissance des commentaires que vous avez faits suite au sondage et sachez que nous sommes votre porte-parole auprès des différentes instances du Centre de Services Scolaire et du Ministère de l’Éducation.

La procédure reste la même pour nous informer de votre intérêt, à savoir que votre délégué syndical communique avec nous par courriel au 579@sepb.qc.ca ou par téléphone au 514-271-1194 et demander Josée Rouleau. Si vous n’avez pas de délégué, vous pouvez le faire par vous-même en informant vos collègues. Par la suite, un courriel sera envoyé à tous les membres de votre école ou service dans lequel vous trouverez une invitation TEAMS.

Au plaisir de vous voir bientôt,

Votre section locale.