Infos-579 : Relativité salariale (rappel et problèmes)

AVRIL 2019

 

Chèr-e-s membres,

Comme vous avez pu le voir, la relativité salariale prévue à notre convention collective a été appliquée depuis le 2 avril 2019.

Pour rappel, la relativité salariale consiste à réduire les distorsions entre les salaires de l’ensemble du secteur public et parapublic, en passant de 165 à 28 échelles salariales. Pour ce faire, une moyenne a été calculée entre tous les salaires. L’exercice consiste ensuite à augmenter les salaires les plus faibles pour qu’ils tendent à rejoindre la moyenne. Ainsi, les salaires les plus élevés ne bougent pas ou très peu. Cela pourra se faire le jour où un gouvernement acceptera de nous rémunérer à notre juste valeur. En attendant, les gouvernements précédents n’ont financé que l’augmentation d’une partie des plus faibles salaires. Que fera le gouvernement actuel lors de la prochaine négociation de nos conventions collectives? Il est fort à parier que nous devrons nous mobiliser pour faire pression. Car sans mobilisation : pas de bonne rémunération!

Pour plus d’explications :

Vidéo : https://www.facebook.com/463005240529676/videos/288079868750795/

Site internet : http://relativites.org/

Ce dernier exercice de relativité salariale a donc abouti à 28 échelles salariales. De ce fait, certains corps d’emploi voient leur échelle modifiée en termes de taux horaire et d’échelons (ajout ou suppression). Un imbroglio s’est glissé dans la manière dont se fait l’intégration dans nos nouvelles échelles salariales. Nous avions expliqué lors de l’Assemblée générale spéciale sur la dernière entente de principe (21 janvier 2016) que l’intégration se ferait au niveau de l’échelon dont le taux horaire est juste au-dessus de votre taux horaire actuel… ce qui provoque pour certaines personnes une baisse d’échelon. Par contre, nous avons appris il y a quelques jours seulement qu’une personne nouvellement embauchée avec la même expérience qu’un ancien serait payée à un échelon supérieur!

Que s’est-il passé? En toute transparence, nous l’ignorons.

Par contre, nous avons demandé à la FTQ d’agir auprès du gouvernement Legault pour qu’il accepte une rallonge budgétaire de manière à corriger ce problème (2 rencontres ont déjà eu lieu). Et le Conseil des commissaires vient d’adopter le mardi 9 avril 2019 une motion en ce sens, qui demande aussi de s’entendre avec les autres commissions scolaires.

Enfin, nous allons déposer des griefs de manière à protéger nos droits collectifs.

Soyez sûr que nous allons vous tenir informé-e-s et que nous regrettons nous aussi cette situation. N’oubliez pas non plus que nous toucherons toutes et tous un montant forfaitaire de 0,16$ pour chaque heure travaillée du 1er avril 2019 au 30 mars 2020.

Solidairement,

Votre comité exécutif.

ass med

Advertisements

Infos-579 : Le budget ne va pas assez loin en matière d’assurance-médicaments

MARS 2019

Chèr-e-s membres,

D’abord, les bonnes nouvelles.

Les mesures annoncées hier dans le budget fédéral éliminent d’importants obstacles à la mise en œuvre d’un régime national d’assurance-médicaments.

Le budget 2019 prévoit le financement d’une nouvelle agence fédérale des médicaments. De nouveaux fonds sont également alloués à la couverture des médicaments pour les maladies rares.

Mais le gouvernement fédéral a raté une occasion de s’engager à la mise en œuvre d’un régime universel d’assurance-médicaments.

Nous savons tous que les coûts des médicaments ne diminueront pas tant qu’il n’y aura pas un seul régime et un seul acheteur.

Des millions de Canadiennes et de Canadiens ont de la difficulté à payer leurs médicaments sur ordonnance. Nous devons intervenir immédiatement et dire au ministre des Finances que nous nous attendons à bien plus.

https://www.unregimepourtous.ca/ecrivez_au_ministre_des_finances

Nous allons lui dire pourquoi nous ne nous contenterons pas de demi-mesures qui ne font que satisfaire les compagnies pharmaceutiques et d’assurance.

À l’approche des élections cet automne, il doit absolument entendre notre message haut et fort dès maintenant.

Solidairement,

Votre section locale.

assurance med

Infos-579 : Journée internationale des droits des femmes 2019 et vente d’épinglette

FÉVRIER 2019

Bonjour à tous,
Vous trouverez ci-dessous les explications sur la journée des droits des femmes, l’affiche pour la soirée des femmes du 11 mars prochain qui vous est offerte gratuitement par le CCVTF du SEPB-Qc cette année, ainsi que le formulaire pour vos commandes d’épinglettes.
Toutes les différentes informations se retrouvent dans les documents suivants :

Collectif du 8 mars 2019

Affiche soirée droits des femmes 2019

Formulaire pour commande d’épinglettes

Nous vous souhaitons une belle journée des droits des femmes 2019!
Solidairement,
Votre section locale
affiche 8 mars 2019

Infos-579 : horaire de la semaine de relâche

FÉVRIER 2019

Chèr-e-s membres,

Nous vous rappelons que selon la clause 8-2.04 de nos Adaptations locales :

L’horaire de travail est réduit d’une demi-heure par jour durant la semaine de la relâche pour le personnel de soutien administratif et technique du secteur général et de l’adaptation scolaire.

Cet horaire de la semaine de relâche s’applique au personnel régulier et temporaire embauché pour une période prédéterminée de plus de six (6) mois consécutifs ou ayant obtenu son statut de plus de (6) mois du secteur général, de l’adaptation scolaire et aux techniciennes et techniciens au service de garde.

La Commission débite l’équivalent d’une journée régulière de travail pour la personne salariée absente. De plus, cette demi-heure quotidienne ne peut être reportée si elle n’est pas prise par la personne salariée, à moins d’entente avec le supérieur immédiat si ses services sont requis durant cette période.

Quant au personnel des centres, les directions appliquent l’horaire qui correspond aux besoins de leurs activités, durant la semaine de relâche.

Les dispositions sur les heures supplémentaires durant la période où l’horaire de la semaine de relâche est en vigueur sont appliquées seulement après la journée régulière ou la semaine régulière de travail définie à la clause 8-2.01. Toutefois, si la personne salariée est requise pour travailler au-delà de l’horaire réduit, elle a droit à un congé équivalent à taux simple devant être repris ultérieurement après entente avec son supérieur immédiat.

Syndicalement,

Votre Comité exécutif.

 

Infos-579 : IMPORTANT – Suivi sur les problématiques de rachat de retraite

DÉCEMBRE 2018

 

CE COURRIEL CONCERNE SEULEMENT LES PERSONNES QUI ONT FAIT DES DEMANDES DE RACHAT POUR COMBLER DES PÉRIODES DE MISE À PIED TEMPORAIRE PASSÉES.

Rappel des événements

Une importante décision de la Cour d’Appel du Québec en décembre 2015 avait confirmé la sentence arbitrale (2013030) de René Beaupré,portant sur les articles 3 et 24 du RREGOP, ces articles décrivent les possibilités de rachat de service.

L’arbitre avait confirmé que les personnes salariées membres du soutien avaient droit de racheter les périodes de mise à pied survenues lorsqu’elles étaient à l’emploi du Gouvernement et qu’elles cotisaient au RREGOP.

En février 2018, nous vous faisions parvenir un courriel d’explication des procédures à suivre pour demander un rachat de vos périodes de mise à pied temporaires : INFOS-579 : FONDS DE PENSION RREGOP – DERNIÈRE CHANCE POUR LA MESURE EXCEPTIONNELLE DE RACHAT DES MISES À PIED TEMPORAIRES.

En octobre 2018, le RREGOP envoyait une lettre aux personnes qui avaient fait une demande de rachat, pour leur indiquer si leur demande de rachat avait été acceptée ou non : INFOS-579 : LE RACHAT DES PÉRIODES DE MISE À PIED TEMPORAIRE POUR LA RETRAITE.

Dans le cas où vous aviez transmis la demande à l’employeur quelques jours avant le 15 février et que celui-ci l’a transmise à Retraite Québec le 15 février ou plus tard : vous aviez un an pour contester la décision de refus, en remplissant le formulaire de réexamen no 083 sur le site de Retraite Québec :

https://www.retraitequebec.gouv.qc.ca/fr/Pages/accueil.aspx.

Si votre demande de rachat a été acceptée, Retraite Québec vous a demandé d’indiquer si vous acceptiez ou non les modalités de rachat, avant le 30 novembre 2018. Le problème, c’est que Retraite Québec ne fournissait pas d’exemple de calcul, et demandait de vous adresser à l’employeur pour l’obtenir. Or, l’employeur n’est pas en mesure de fournir ce calcul, mais seulement les périodes concernées par le rachat. On vous demandait donc de prendre une décision à l’aveugle.

La FTQ est donc intervenue auprès de Retraite Québec, et a obtenu une prolongation de délai pour signifier l’acceptation ou le refus d’offre de rachat. En effet, la date originale du 30 novembre est repoussée jusqu’au 31 mars 2019.

Vous serez informés par une nouvelle communication de Retraite Québec, qui présentera des exemples fictifs de cas pouvant faciliter votre prise de décision. Sans être personnalisés, ces cas illustreront notamment les impacts possibles quant au salaire moyen et les périodes de cotisations obligatoires.

Les personnes ayant déjà indiqué leur volonté de désistement recevront également cette communication, de manière à réévaluer leur décision de façon plus éclairée.

Attention : à défaut de signifier un refus, Retraite Québec considérera que vous désirez maintenir votre demande et les dispositions de rachat seront mises en vigueur.

Si vous décidez de ne pas racheter ces périodes d’absence, celles-ci resteront tout de même inscrites à votre dossier et pourront être rachetées ultérieurement, selon votre décision. Si ces périodes d’absence sans salaire font partie des années de service servant au calcul de la rente, elles pourraient vous désavantager lors du calcul de votre salaire moyen qui servira à établir le montant de votre rente de retraite. En effet, il sera considéré que vous étiez en absence sans salaire plutôt qu’à temps partiel.

Infos-579 : Que pensez-vous du syndicat? (SONDAGE)

NOVEMBRE 2018

Bonjour,

Dans le but de mieux cerner les volontés des membres du SEPB-Québec, le comité des jeunes du SEPB-Québec lance un sondage pour en connaître davantage sur les aspirations de nos membres. Tous les membres du SEPB-Québec sont invités à prendre 5 minutes afin de remplir le sondage disponible à l’adresse suivante :

JUSQU’AU 31 DÉCEMBRE 2018

Vous courrez la chance de gagner l’un des 2 certificats-cadeaux chez Renaud-Bray d’une valeur de 50 $.
À vous de jouer!