Semaine québécoise des personnes handicapées

handi

C’est du 1er au 7 juin prochain que se déroulera la 21e édition de la Semaine québécoise des personnes handicapées sous le thème « Ensemble, bâtissons une société plus inclusive ».

Malgré les avancées remarquables du Québec en ce qui concerne la participation sociale des personnes handicapées, beaucoup reste à faire. Discrimination en emploi, pauvreté et inaccessibilité des lieux et des services sont quelques-uns des obstacles que rencontrent, un grand nombre de personnes handicapées.

 En tant que membres de la société et membres d’un syndicat, nous avons tous un rôle à jouer afin de réduire les obstacles que rencontrent quotidiennement les personnes handicapées à l’école, au travail, dans leurs loisirs ou dans leurs déplacements, pour ne nommer que ces domaines. Si chacun et chacune d’entre nous pose régulièrement des gestes simples et démontre de l’ouverture pour bâtir une société plus inclusive, nous en serons tous gagnants. En effet, chaque petit geste nous valorise, nous attire la reconnaissance d’autrui et contribue au développement de valeurs communautaires. Ainsi, ces actions permettent aux personnes handicapées de participer elles aussi à la vitalité de leur milieu de vie et de travail et de conserver leur emploi.


Cette année, l’Office ajoute Samuel à ses exemples de participation sociale. Il s’agit d’un jeune homme ayant un trouble du spectre de l’autisme qui s’engage pleinement dans la société.
Source : Office des personnes handicapées du Québec, http://www.ophq.gouv.qc.ca
Advertisements

Campagne annuelle de sensibilisation sur la santé mentale

 

sm

7 astuces pour se recharger!

La campagne annuelle de sensibilisation sur la santé mentale 2017-2018 débute le 1er mai.

Il y est proposé «  7 astuces », sept solides fondations pour maintenir et accroître notre santé mentale. On y  découvre qu’individuellement, collectivement et socialement, nous nous occupons déjà de notre santé mentale et de celle des autres. Les 7 astuces : Agir, Ressentir, S’accepter, Ressourcer, Créer des liens, Découvrir et Choisir,  sont issues d’une vaste revue de littérature sur les facteurs de protection en santé mentale. Elles s’adressent à l’ensemble de la population – ados, adultes, aîné-e-s et tous les milieux de travail.

Participez à la campagne à votre manière, en vue de créer, renforcer et développer une santé mentale positive!

Source : http://mouvementsmq.ca/campagnes/campagne-2017-2018/en-bref

Vous aimeriez échanger sur vos astuces ou découvrir de nouvelles stratégies? Écrivez-nous à l’adresse suivante : ds@sepb579.ca. Aussi, savez-vous que nous offrons aux membres, du lundi au vendredi, un service téléphonique d’écoute et de références pour les membres ayant des difficultés personnelles (dépendance, santé mentale, violence conjugale, problèmes familiaux, solitude, détresse, etc.)? Les appels sont traités en toute confidentialité.  Solidairement,

Votre réseau des délégués sociaux SEPB579

 

Le soutien interculturel

Riche de sa diversité culturelle , le SEPB-579 souhaite promouvoir des ressources offrant des services du soutien auprès des personnes immigrantes. Nous vous présentons le CEJFI, un lieu d’échanges et d’entraide favorisant l’intégration au travail ainsi que le soutien interculturel.

La mission du Centre d’encadrement pour jeunes femmes immigrantes est d’œuvrer à l’intégration sociale, économique, culturelle et civique des jeunes femmes immigrantes, en favorisant une approche interculturelle. Sa mission :

  • Assurer un accompagnement fonctionnel et psychosocial personnalisé aux jeunes femmes immigrantes et leur famille;
  • Orienter et aider ces dernières à acquérir des habiletés et des aptitudes leur permettant de valoriser leur potentiel distinctif et d’accéder au marché de l’emploi;
  • Assurer leur participation à la vie citoyenne et démocratique en favorisant leur représentation dans l’ensemble des structures sociale, économique et politique du pays;
  • Travailler au rapprochement des cultures d’origines et d’accueil à travers des apprentissages interculturels;
  • Renforcer les partenariats avec les secteurs public, parapublic et privé, ainsi que les organismes communautaires en vue d’apporter des solutions convergentes aux problèmes des jeunes des femmes immigrantes.

Le centre offre une combinaison de projets spécialement adaptés aux besoins des jeunes femmes immigrantes du Québec, et de leurs familles. Ces projets sont reliés à l’un ou à plusieurs  programmes que voici:

Le programme de Lutte contre le racisme et la discrimination est centré sur le respect des différences et l’interculturalité.

Accès à l’égalité économique et lutte contre la pauvreté des femmes

Le programme d’Accès à l’égalité économique et lutte contre la pauvreté des femmes est centré sur l’insertion en emploi, l’entrepreneuriat féminin et les métiers non traditionnels

Accès à l’éducation et à la formation                          

Le programme d’Accès à l’éducation et à la formation centré sur le développement des compétences, la diversification des choix de formation et l’accès aux études scientifiques et techniques.

Interventions auprès des familles

Le programme d’ Interventions auprès des familles est centré sur la promotion de rapports plus égalitaires au sein de la famille et à l’école, sur de saines habitudes de vie et la lutte contre le décrochage scolaire.

Le programme de Gouvernance et participation des femmes aux instances décisionnelles est centré sur la participation des femmes et des hommes aux diverses instances ainsi que dans les lieux de débat et de décision.

Lutte contre la violence faite aux femmes

Le programme de Lutte contre la violence faite aux femmes est centré sur le respect de l’intégrité des femmes dans leurs familles et milieux de vie.

Promotion de la santé des femmes

Source : http://www.cejfi.org/

im

Dépression saisonnière ou dépression?

Se sentir triste, fatigué et avoir des troubles de sommeil ponctuels ne rime pas toujours avec dépression. Certaines personnes sont affectées par le changement de lumière à l’automne et cet état se résorbe graduellement vers le début du printemps. Par contre, lorsque ces symptômes deviennent présents quotidiennement pendant au moins deux semaines, il est important de consulter un professionnel de la santé.

Plusieurs symptômes peuvent être observés : la tristesse permanente, le sentiment d’inutilité, les pensées noires, la perte d’intérêt pour ses activités favorites, la baisse d’énergie, les douleurs physiques, l’insomnie et l’irritabilité sont parmi les plus fréquents. Lorsque ces manifestations nous empêchent d’être nous-mêmes et de profitez pleinement de la vie et de notre travail, certains parcours vous aideront à retrouver un mieux-être. Une des avenues possibles est de parler à une personne en qui vous avez confiance. Les groupes de soutien sont aussi un bon moyen de partager son vécu et d’entendre d’autres personnes qui ont traversées ces périodes. À Montréal, l’organisme Revivre offre plusieurs ateliers psychoéducatifs. Enfin, vous pouvez joindre le service de déléguée sociale du SEPB-579 afin d’avoir de l’écoute et des références auprès d’organismes spécialisés.

 

Jacinthe Boisvert, directrice et responsable des déléguées sociaux SEPB-579

Sources :

javance.revivre.org

ww.iusmm.ca/sante-mentale/depression-saisonniere.htm

14 février : journée de reconnaissance du travail des délégué-e-s sociales »

Connaissez-vous les déléguées sociales et délégués sociaux du SEPB-579 ?

Ce sont des membres qui ont démontré de l’intérêt pour aider leurs collègues en difficulté. Ils ont reçu la formation « DS écoute, prévention et référence » de la FTQ. Nombreux bénéfices sont associés à leurs services : Briser l’isolement, offrir de l’écoute, aider les collègues à comprendre ce qui leur arrive afin d’être en mesure d’agir plus efficacement sur leurs difficultés et les orienter vers des ressources qui répondent adéquatement à leurs besoins, dont le PAE. L’écoute active, la prévention et la référence sont les trois clés de leurs interventions ; La prévention est un outil privilégié.

Les problèmes vécus par nos collègues sont variés : le stress lié à l’organisation du travail déficiente ou les problèmes familiaux, l’alcoolisme, les toxicomanies, l’endettement, la dépendance au jeu, la violence conjugale, les problèmes financiers et les problèmes de santé mentale. L’organisation mondiale de la santé (OMS) prévoit qu’en 2020 la dépression sera la 2e cause d’absence après les maladies cardiovasculaires. La pérennité du service DS est essentielle dans nos milieux de travail car elle favorise la recherche du bien-être, le maintien d’une bonne santé mentale et la solidarité entre collègues. Au SEPB-579, les membres peuvent joindre ce service via : ds@sepb579.ca ou joindre le 514-271-1194. Leurs appels et courriels sont traités confidentiellement.

Nous profitons de cette journée de reconnaissance pour les faire rayonner et les remercier de leurs engagements à ce grand mouvement de solidarité et d’entraide.

merci

Semaine nationale de prévention du suicide

suicide

Chaque jour, trois personnes s’enlèvent la vie au Québec. Ce ne sont pas seulement des familles, des amis ou des collègues de travail qui en souffrent; c’est toute une communauté qui est affectée par ces décès. Bien que le suicide soit un geste individuel, il s’inscrit dans un contexte plus large d’interactions entre la personne, sa communauté immédiate et la société en général.

Malheureusement, nous vivons encore trop souvent ce drame dans la solitude et le silence. La Semaine de prévention du suicide est l’occasion d’en parler en diffusant les ressources d’aide et en travaillant ensemble. L’AQPS vous invite à vous engager activement dans votre milieu en sensibilisant vos proches et vos collègues C’est ensemble, en étant davantage à l’écoute et en agissant en tant que communauté solidaire, que nous arriverons à renforcer le filet social autour des gens vulnérables pour éviter que les personnes qu’on aime ne glissent entre les mailles du filet. Du matériel de sensibilisation est disponible au SEPB579. Pour vous en procurer, faites parvenir un courriel à : ds@sepb579.ca

Si l’un de vos proches ou vous-même êtes en détresse, téléphonez au 1-866-277-3553

T’es importante pour nous

Source : http://www.aqps.info/semaine/

Semaine de la prévention des toxicomanies et autres dépendances

Alcool, cocaïne, cannabis et autres  psychotropes…qu’ont en commun ces substances ? Leur consommation n’est pas sans risques, ni pour la santé ni pour le milieu de travail. Pourriez-vous être aux prises avec ce genre de problèmes ?  Intervenir auprès d’un membre qui éprouve des problèmes de consommation fait partie de nos mandats, mais  il faut également agir au niveau de la prévention. Et les milieux de travail ont tout intérêt à être plus proactifs dans ce volet.

La semaine de la prévention des toxicomanies et autres dépendance. Saviez-vous que certaines caractéristiques associées au travail favorisent l’utilisation de substance ? Par ex : les travailleurs dans le domaine de l’administration ayant des surcharges de travail et des délais courts seront davantage enclins à consommer des antidépresseurs et/ou stimulants. Par ailleurs, les anxiolytiques, les antidépresseurs, les stimulants et opiacés seront davantage  consommés par les travailleurs ayant des horaires chargés, du stress lié à l’intervention de première ligne et de la surcharge.  En conséquence, il est possible de développer des dépendances physiques à certains produits. Même s’il est reconnu que l’alcoolisme et la toxicomanie sont des maladies, il demeure que des conditions associées à notre travail peuvent avoir une influence directe sur la consommation. Le but de la semaine de la sensibilisation n’est pas de culpabiliser ou de moraliser mais d’informer, de sensibiliser et d’ouvrir le dialogue avec nos membres sur leurs habitudes de consommation. Vous aimeriez en parlez ? Nous sommes à votre écoute. ds@sepb579.ca

Jacinthe Boisvert, directrice et responsable de DS, SEPB-579

tox