Négos 2020 : La FTQ ne sera pas aux forums de discussion du Conseil du trésor

La Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ) et ses syndicats affiliés représentant du personnel dans le secteur public (SCFP, SQEES-298, SEPB et UES 800) ne voient pas l’utilité des trois forums de discussion sur les priorités gouvernementales annoncés par Québec lors du dépôt de ses offres dans le cadre des négociations dans le secteur public qui s’amorcent, et n’ont donc pas l’intention d’y participer.

Les forums tels que proposés sur la santé des salariés, sur la réussite éducative et sur l’accès aux soins pour les personnes en hébergement de longue durée ou recevant des soins à domicile ne sont qu’une distraction inutile à ce moment-ci, alors que nous sommes en pleine période de renouvellement des conventions collectives. « La FTQ veut parler de ces sujets, mais on veut en parler à la bonne place et ce c’est aux tables de négociation que cela doit se faire. D’ailleurs, depuis le temps qu’on en parle, le gouvernement sait déjà ce qui doit être fait pour améliorer les services à la population et le sort des travailleurs et travailleuses du secteur public. Il faut embaucher du nouveau personnel, améliorer les conditions d’exercice d’emploi et mieux les rémunérer », déclare le président de la FTQ Daniel Boyer.

« L’échéance des conventions collectives, le 31 mars prochain, arrive rapidement. Plutôt que de discuter dans des forums de sujets qui concernent la négociation, nous proposons de s’atteler à la tâche et de redoubler d’efforts pour le renouvellement de nos conventions collectives », ajoutent le président par intérim du SCFP-Québec, Benoit Bouchard, et la présidente du SQEES-298, Sylvie Nelson.

« Les sujets mis à l’agenda par le Conseil du trésor dans le cadre de ces forums font déjà l’objet de propositions qui ont été déposées aux tables sectorielles par nos organisations syndicales. Des propositions visant justement à régler les problématiques que soulève le gouvernement. Pour nous, ces forums de discussion risquent de bloquer les négociations et de nous faire perdre un temps précieux », soulignent Pierrick Choinière-Lapointe, directeur exécutif du SEPB, et Raymond Larcher, président de l’UES 800.

Statistiques pour déboulonner quelques mythes et mieux comprendre les enjeux de cette négociation :

  • Moyenne salariale des employés du secteur public (FTQ) : 36 155,49 $ ;
  • Moyenne salariale des employés occasionnels et temporaires (FTQ) du secteur public (autres que réguliers) : 28 490,15 $ ;
  • Retard salarial du secteur public (FTQ) : 6,2 % ;
  • Pourcentage de femmes que nous représentons (FTQ) : 73,7 % ;
  • Pourcentage de travailleurs et travailleuses qui n’ont pas de permanence ou de poste à temps complet (FTQ) : 43,2 %.

La FTQ, la plus grande centrale syndicale au Québec, représente plus de 600 000 travailleurs et travailleuses.

Les travailleuses et travailleurs du secteur public de la FTQ sont représentés par le Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP), le Syndicat québécois des employées et employés de service, section locale 298 (SQEES-298), le Syndicat des employées et employés professionnels-les et de bureau (SEPB) et l’Union des employés et employées de service, section locale 800 (UES 800).

Source : FTQ

Infos-579 : Invalidité, Divulgation dossier médical, Exemption primes assurances collectives

JANVIER 2020

Chèr-e-s membres,

Puisque vous êtes nombreux·ses à nous poser des questions à propos de l’invalidité liée à une maladie ou une lésion professionnelle (accident du travail ou maladie professionnelle), nous souhaitons vous rappeler quelques règles et procédures à suivre dans ces cas là.

À tout moment, l’employeur peut vous convoquer pour une visite médicale avec son médecin-conseil. Vous ne pouvez pas refuser cette visite, sinon vous risquez de vous faire couper vos primes d’assurance salaire ou vos indemnités de remplacement de revenu.

L’employeur peut aussi vous demander de signer un formulaire de consentement de divulgation de dossier médical. Au moment de le signer, il est recommandé de ne donner accès qu’aux informations médicales en lien avec l’événement survenu, et non pas à l’ensemble du dossier médical (tout le monde a droit à sa vie privée). Ainsi, sur le formulaire de consentement, à côté de la signature, inscrire la phrase suivante : « La présente donne seulement accès aux informations concernant l’invalidité déclarée ».

D’autre part, lorsque vous êtes en invalidité suite à une maladie ou une lésion professionnelle (accident du travail ou maladie professionnelle), vous serez exemptés du paiement des primes d’assurances collectives durant cette période, tout en restant couverts par ces dernières (cela ne s’applique plus après 3 ans d’invalidité pour maladie). Votre exemption apparaîtra pas tout de suite sur vos talons de paie, un décalage de quelques semaines se produisant à cause de délais de traitement informatique et de transmission des données à La Capitale. Aussi, si votre invalidité n’est pas reconnue par l’employeur, mais que nous avons déposé un grief pour le contester, l’exemption de prime d’assurances collectives s’appliquera (lire les pages 58 à 61 du contrat) ; mais attention, si le grief s’avérait perdu après arbitrage, vous devrez rembourser les primes concernées.

Pour plus d’informations, nous vous invitons à nous contacter et à consulter notre Guide syndical en santé et sécurité du travail, notamment les capsules suivantes :

Quoi faire en cas d’invalidité

Quoi faire en cas d’accident du travail

Harcèlement psychologique au travail

Quoi faire en cas d’harcèlement psychologique au travail

Retrait préventif pour la travailleuse enceinte ou qui allaite

Solidairement,

Votre comité exécutif.

Infos-579 : Modification annuelle de la prime d’assurances collectives

DÉCEMBRE 2019

 

Chèr-e-s membres,

Dès la première paie complète (14 jours) de janvier 2019, les primes d’assurances collectives seront augmentées comme suit :

  • Régime obligatoire d’assurance maladie de base : +1,8% (augmentation)
  • Régime optionnel d’assurance maladie complémentaire (Option I) : -4% (diminution)
  • Régime optionnel d’assurance soins dentaires (Option II) : 0% (stagnation)
  • Régime optionnel d’assurance vie (Option III) : Un congé de primes total est accordé pour les 6 premières périodes complètes de paie de l’année 2020. Un congé de primes partiel sera ensuite accordé jusqu’au 31 décembre 2020 pour la garantie d’assurance vie de base du participant actif.

Avec l’élection d’un gouvernement libéral minoritaire lors des dernières élections fédérales, nous avons espoir que notre revendication pour une assurance médicament publique universelle avance lors du prochain mandat. En effet, il s’agit là d’une priorité néodémocrate, dont les députés détiennent la balance du pouvoir. Tout du moins, nous espérons que le gouvernement Trudeau agira sur le prix des médicaments, ce qui fera baisser mécaniquement le niveau de nos primes d’assurances collectives, dont 85% du total est utilisé pour payer nos médicaments dont le prix n’est pas contrôlé par les gouvernements.

N’oubliez pas : vos dépenses de santé non remboursées (primes d’assurances collectives, médicaments, soins) comptent dans le calcul de votre crédit d’impôt remboursable pour soins de santé!

Pour plus d’informations sur les assurances collectives, c’est ici :

https://sepb579.wordpress.com/assurance-collective/

Solidairement,

Votre section locale.

Infos-579 : Pétition sur l’équité salariale

DÉCEMBRE 2019

Chère-e-s membres,

La FTQ a participé le 26 novembre dernier au lancement d’une pétition relative à l’équité salariale à l’Assemblée nationale. La pétition est hébergée sur le site Web de l’Assemblée nationale et parrainée par les députées responsables du dossier de la condition féminine de QS, du PLQ et du PQ. Nous vous invitons toutes et tous à la signer et à la faire circuler dans vos rangs.

La pétition demande au gouvernement de procéder dans les meilleurs délais à une révision de la Loi sur l’équité salariale (LÉS) :

Parce que les femmes lésées ont suffisamment attendu, la pétition demandera que soient versés rétroactivement et à la date de l’évènement discriminatoire tous les ajustements salariaux qui sont dus, incluant ceux liés aux plaintes 2010 et 2015.

Elle demandera par ailleurs que les personnes salariées jouissent d’un rôle décisionnel, notamment lors des évaluations du maintien, ce qui n’est pas le cas actuellement.

Elle demandera de plus que la CNESST dispose de l’information nécessaire et complète pour s’assurer de l’application de la loi de manière conforme.

Elle demandera finalement au gouvernement de doter la CNESST des ressources humaines et financières suffisantes pour lui permettre de s’acquitter correctement de son mandat qui est celui de faire respecter la LÉS.

Pour signer: https://www.assnat.qc.ca/fr/exprimez-votre-opinion/petition/Petition-8149/index.html 

La FTQ continue de suivre le dossier avec attention et nous vous informerons de tous développements significatifs.

Solidairement,

Votre comité exécutif.

Infos-579 : Projet de loi 40 sur l’abolition des commissions scolaires

NOVEMBRE 2019

Chère-e-s membres,

Comme vous le savez peut-être déjà, le projet de loi 40 sur l’abolition des commissions scolaires nous inquiète beaucoup.

C’est pourquoi nous avons collaboré au Mémoire de la FTQ sur la question, présenté en commission parlementaire le 13 novembre 2019 (lire le communiqué). Vous pouvez voir la vidéo de l’intervention de notre président Daniel Bloyer en cliquant sur le lien suivant :

http://www.assnat.qc.ca/fr/video-audio/archives-parlementaires/travaux-commissions/AudioVideo-83321.html

D’autre part, sachez que la FTQ a mis en ligne une page sur la Négo 2020 du secteur public. Vous pourrez y suivre toutes les informations pertinentes.

Solidairement,

Votre comité exécutif.

Infos-579 : Délais au bureau syndical

NOVEMBRE 2019

Chère-e-s membres,

Le bureau syndical connait actuellement une surcharge de travail, notamment due au grand nombre de dossiers à traiter en ce début d’année, et à l’éloignement de 2 personnes libérées à temps plein (négociation et mobilisation nationales). Il nous faut donc, en plus de nos tâches habituelles, former 2 nouvelles personnes.

Nous allons donc avoir besoin de votre collaboration, en faisant preuve de patience lorsque vous entrerez en contact avec nous. Nous ne serons plus en mesure de vous répondre dans les 24h, sauf en cas d’urgence. Par exemple, perte salariale ou menace à votre intégrité physique et psychologique.

Notez que le service sera considérablement limité pendant la semaine du 25 au 29 novembre 2019 inclusivement, pour cause de Congrès triennal FTQ à Québec.

N’hésitez pas à utiliser le courriel 579@sepb.qc.ca pour poser vos questions, et à consulter notre site web www.sepb579.org qui recèle la plupart de l’information pertinente vous concernant.

Solidairement,

Votre comité exécutif.

Infos-579 : Formation pour les surveillant·e·s d’élèves au primaire sur la sécurité et la gestion de groupe

NOVEMBRE 2019

 

 

Chère-e-s membres,

 

Le comité paritaire de perfectionnement pour le personnel de soutien administratif et technique a convenu avec la direction générale d’offrir une formation aux surveillant·e·s d’élèves au primaire sur la sécurité et la gestion de groupe.

Cette formation sera offerte par deux conseillères pédagogiques du Service des ressources éducatives. Lors de cette formation, les surveillants d’élèves pourront s’approprier :

  • les différentes mesures qui permettent d’assurer la sécurité des enfants au service de garde ;
  • les bonnes pratiques en lien avec une gestion de groupe efficace;
  • les stratégies permettant d’assurer une surveillance active et bienveillante.

 

Modalités

 

Durée de la formation : 1 heure 30 minutes

Quand : 15 novembre 2019 au Centre éducatif à LaSalle à la salle des dineurs ou 5 décembre au Siège social à la salle des commissaires

Heure : 14h15 à 15h45

Inscription : ENA dans la section ressources humaines. Il est possible de choisir la date à laquelle le surveillant d’élèves veut suivre la formation.

https://ena.csmb.qc.ca/Web/MyCatalog

Coût : Cette formation est gratuite. Toutefois, vous devrez rémunérer vos surveillants d’élèves, selon leur taux horaire habituel, qui participeront à cette formation.

 

Pour toute question, en lien avec cette formation, vous pouvez communiquer avec Geneviève Goupil, technicienne en administration au secteur de la dotation, au poste 4598.

 

Solidairement,

Votre comité exécutif.