Infos-579 : Inscription aux Assurances collectives… des infos importantes à savoir!

SEPTEMBRE 2019

 

*** Si vous travaillez 15 heures et moins, ce courriel ne vous concerne pas : vous n’êtes pas admissible aux assurances collectives ***

 

Cher-e-s membres,

Certain-e-s d’entre vous vont devoir s’inscrire aux assurances collectives. Voici un rappel sur des règles importantes à connaître :

Vous êtes un employé régulier ?

Si vous souscrivez au Régime d’assurance maladie de base Volet Complet, vous serez engagé pour 3 ans : vous ne pourrez pas le modifier pour le Régime d’assurance maladie de base Volet Réduit pendant 3 ans.

Si vous souscrivez au Régime d’assurance maladie de base Volet Réduit, vous pouvez passer au Volet Complet en tout temps, mais vous vous engagez alors pour 3 ans.

Si vous souscrivez à un ou plusieurs des régimes d’assurances optionnels (maladie complémentaire, soins dentaire, assurance vie), vous serez engagé pour 3 ans.

 

Vous êtes un employé temporaire travaillant plus de 15 heures par semaine et prédéterminé plus de 6 mois ?

Vous allez obligatoirement devoir souscrire au moins au Régime d’assurance maladie de base (les règles ci-dessous s’appliquent aussi).

Vous avez 30 jours pour compléter votre formulaire d’adhésion. Si vous ne l’avez pas retourné à temps, l’employeur doit activer automatiquement le Régime d’assurance maladie de base Volet Complet individuel à la date d’admissibilité. Il se peut qu’il y ait un décalage entre votre date d’admissibilité et votre date d’enregistrement administratif. Les prélèvements seront donc ajustés en conséquence, le temps de rattraper les primes en retard. Si cela vous cause des problèmes financiers, appelez-nous.

Vous devrez donc payer des primes à partir de votre date d’admissibilité, c’est-à-dire le premier jour de travail. Sauf si l’employeur ne vous a pas envoyé le formulaire d’adhésion dans les 30 jours suivants : La Capitale commencera alors l’adhésion et les prélèvements à la date de réception du formulaire.

Vous ne serez plus couvert par les assurances collectives dès votre mise à pied estivale. Vous devrez alors vous réinscrire à la RAMQ.

Vous êtes un employé temporaire travaillant plus de 15 heures par semaine depuis 6 mois ?

Vous allez obligatoirement devoir souscrire au moins au Régime d’assurance maladie de base, à partir de la date de ces 6 mois et jusqu’à votre mise à pied. Puis vous devrez vous réinscrire à la RAMQ.

Pour tous les employés admissibles aux assurances collectives

Vous n’êtes pas obligé d’y souscrire si votre conjoint est couvert par les assurances collectives de son employeur, ou si vous êtes un étudiant de moins de 25 ans et couvert par les assurances collectives de vos parents.

Vous êtes exempté du paiement des primes lorsque vous êtes en arrêt de travail pour invalidité ou lésion professionnelle, le temps de l’arrêt, jusqu’à un maximum de 3 ans.

Vous devez continuer à être couvert et à payer vos primes lorsque vous êtes en congés sans traitement.

Pour plus d’informations sur vos assurances collectives, visitez la page de notre site internet qui y est consacrée.

Solidairement,

Votre section locale.

Publicités

Infos-579 : Nouvelles normes du travail

SEPTEMBRE 2019

 

Chère-e-s membres,

Depuis le 1er janvier 2019, certaines modifications ont été apportées aux normes du travail prévues à la Loi sur les normes du travail. Cela pourrait entraîner certaines modifications de vos droits, notamment en termes de congés spéciaux payés.

Voici donc comment la CSMB applique ces nouvelles modifications aux normes du travail.

Pour le personnel régulier, le personnel prédéterminé + de 6 mois, et le personnel + de 6 mois qui en cas de décès (enfant, père, mère, sœur, frère, conjoint et enfant du conjoint), ne peut pas assister aux funérailles, et donc n’a pas droit aux congés prévus par la convention collective : 5 jours de congés au total, dont 2 jours payés. Pris au moment du décès ou au moment des funérailles.

Pour le personnel temporaire moins de 6 mois ET ayant au moins 3 mois de service continu (sauf pour le congé décès) :

  • Maladie et Responsabilités familiales : droit à 10 jours de congés au total, dont 2 jours payés (1/20ème des 4 dernières semaines) si l’employé est affecté le jour où il souhaite bénéficier du congé. Ils sont non monnayables (c’est-à-dire qui ne seront pas payés si vous ne les utilisez pas) ni transférables.
  • Décès (enfant, père, mère, sœur, frère, conjoint et enfant du conjoint) : droit à 5 jours de congés au total, dont 2 jours payés. Pris au moment du décès ou au moment des funérailles.
  • Naissance ou adoption d’un enfant, ou interruption de grossesse après la 20e semaine : droit à 5 jours de congés au total, dont 2 jours payés. Ce congé doit être pris dans les 15 jours suivants l’arrivée de l’enfant ou l’interruption de grossesse.

Vous pouvez donc bénéficier de 6 jours rémunérés si vous êtes concerné-e par tous les motifs susmentionnés lors d’une même année scolaire.

Pour le personnel 10-2 (surveillant-e de dîner) et le personnel régulier travaillant 15h et moins : aucun droit supplémentaire, car ce serait couvert par le 11% supplémentaire versé à chaque paie (nous allons demander une réévaluation du calcul conduisant à ce 11% lors des prochaines négociations nationales : ce pourcentage devrait augmenter selon nous).

Tout cela ne sera pas rentré dans le système de la paie pour l’instant, il faudra donc revendiquer ces droits auprès de votre gestionnaire s’il y a lieu. Les congés pris seront notés au système de paie. Cependant, il n’y aura pas d’indication sur votre talon de paie quant au solde de jours restant.

Nous nous réservons le droit de déposer des griefs suite à une analyse de notre service juridique de l’interprétation et de l’application de cette réforme des normes du travail par l’employeur.

Pour plus d’informations sur les congés, vous pouvez vous référer à notre documentation en ligne.

Solidairement,

Votre comité exécutif.

ass med

Infos-579 : Élection de votre personne déléguée syndicale

SEPTEMBRE 2019

CHOIX D’UNE PERSONNE DÉLÉGUÉE SYNDICALE 2019-2020

À toutes et tous les membres du SEPB-579,

Afin d’assurer un lien étroit entre les milieux de travail et le comité exécutif du SEPB-579, notre structure syndicale prévoit la présence d’une personne déléguée syndicale dans chaque établissement (unité administrative) de la Commission scolaire Marguerite-Bourgeoys. Comme nous fonctionnons de façon démocratique, plutôt que de nommer un délégué syndical dans un milieu, nous souhaitons qu’il y ait élection par les travailleuses et les travailleurs du milieu concerné. La rentrée scolaire est le moment propice pour choisir la personne qui sera la déléguée syndicale pour l’année courante.

Nous laissons à la discrétion de chaque établissement le mode de fonctionnement de l’élection (vote secret, vote à main levée, par courriel), mais nous avons tout de même rédigé une proposition de processus d’élection de la personne déléguées syndicale. L’important est que toutes et tous se prononcent et que le résultat reflète la réalité. Mais s’il y a litige au moment de l’élection sur le mode de fonctionnement qui nous est adressé, nous viendrons faire l’élection nous-mêmes par vote secret. À l’issu du vote, la personne déléguée syndicale doit prendre contact avec le syndicat afin de l’aviser de son élection pour s’assurer de recevoir les avis de convocation du conseil des personnes déléguées syndicales.

Rappelons que la personne déléguée syndicale, dans un milieu de travail, est le lien entre les membres de l’établissement et l’exécutif syndical. La convention collective spécifie que ses « fonctions consistent à recevoir toute personne salariée du même établissement qui a un problème concernant ces conditions de travail » (CC, 3-5.01, p.16).  Il informe le comité exécutif des situations et des préoccupations des membres. Plus simplement, les rôles des personnes déléguées syndicales sont (dans la mesure du possible et des disponibilités) de  partager l’information, défendre et représenter, mobiliser et solidariser.

En aucun cas, la personne déléguée syndicale ne règle des conflits, ne s’immisce dans les relations de travail ou s’occupe du suivi des accidents de travail dans son milieu. Elle doit toujours et systématiquement s’adresser au bureau syndical. Pour aider les personnes déléguées syndicales, nous offrons une formation gratuite lors des fins de semaine de formation syndicale du SEPB-QC (octobre et avril).


 

Selon les Statuts et règlements de notre section locale :
9.14.2
a) Les membres de chaque milieu de travail doivent, en début d’année scolaire, élire un membre délégué pour les représenter au conseil. À défaut d’élection, le comité exécutif pourra désigner un membre délégué. 
b) La personne candidate obtenant le plus grand nombre de voix pour le poste à combler est déclarée élue. Toute vacance à un poste est comblée de la même façon.

Selon notre Convention collective :
2-1.01
Une personne salariée temporaire n’a pas le droit aux libérations syndicales. Nous vous conseillons donc d’élire une personne temporaire de plus de 6 mois, et encore mieux, régulière.


 

Dans tous les cas, la direction de votre école n’a pas à intervenir dans le processus d’élection de la personne déléguée syndicale de votre milieu. Pour tout problème ou désaccord, téléphonez-nous.

Le SEPB-579 est une grande famille, alors afin de n’oublier personne, voici la liste des membres que la personne déléguée représente (nous utilisons le féminin pour alléger le texte et car la majorité de nos membres sont des femmes) : acheteuse, agente de bureau, appariteur, éducatrice en service de garde, magasinière, opératrice informatique, opératrice en imprimerie, préposée aux personnes handicapées, secrétaire, surveillante d’élèves, surveillante sauveteuse, technicienne en service de garde, technicienne en audio-visuel, technicienne du travail social, technicienne en administration, technicienne en arts graphiques,  technicienne en bâtiment, technicienne en documentation, technicienne en éducation spécialisée,  technicienne en électronique, technicienne en informatique, technicienne en loisirs, technicienne en  organisation scolaire, technicienne en transport scolaire, technicienne en travaux pratiques.

Nous invitons donc la personne déléguée syndicale élue à compléter la fiche et à la faire suivre dans les plus brefs délais au bureau syndical, par courrier interne au #803, par courriel au 579@sepb.qc.ca.

Syndicalement,

Votre Comité exécutif.


Formulaire résultat de l’élection d’une personne déléguée syndicale


Élections

 

Infos-579 : Mot de la rentrée 2019-2020 et informations importantes

AOÛT 2019

Bonjour cher-e-s membres,

En ce début d’année scolaire 2019-2020, nous prenons le temps de vous souhaiter une merveilleuse rentrée. Nous espérons que vous avez passé un très bel été et de belles vacances à la hauteur de vos attentes.


Important : Nouvelle organisation du bureau syndical avec les « Mercredis terrains »

À partir de cette rentrée, nous ne ferons plus de service au bureau syndical les mercredis. Nous allons plutôt venir vous voir dans vos milieux de travail. Nous souhaitons rencontrer le maximum de nos membres possibles, dans leur réalité quotidienne, pour préparer au mieux la prochaine négo nationale. Soyez à l’affut : vous recevrez un calendrier de nos visites courant septembre!

La secrétaire du bureau syndical continuera évidemment à prendre vos appels, courriels et questions les mercredis, mais nous ne vous rappellerons plus les mercredis (sauf en cas d’urgence évidemment).


Élections annuelles des personnes déléguées syndicales :

Un document concernant l’élection d’un ou d’une déléguée syndicale dans votre milieu vous sera transmis prochainement par courriel et vous sera également acheminé par courrier interne. Il sera très important de nous retourner les informations concernant le représentant syndical que vous avez élu dans votre milieu le plus vite possible.


Assemblée générale annuelle :

En terminant, veuillez indiquer à votre agenda que votre prochaine Assemblée générale annuelle syndicale aura lieu mercredi 30 octobre prochain. Il sera notamment question de la « notion de poste » et de la négo nationale à venir.

Au plaisir de vous y voir en grand nombre, et surtout, n’hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions.


Courriels utiles à la CSMB

dotation@csmb.qc.ca : pour tout ce qui concerne votre affectation, les affichages de poste, les promotions temporaire, les congés, le statut d’emploi, les échelons, les vacances, les bassins…

paie@csmb.qc.ca : pour tout ce qui concerne votre salaire, fiche de paie, les montants dus…

assurances@csmb.qc.ca : pour tout ce qui concerne vos assurances collectives La Capitale…

sst@csmb.qc.ca : pour tout ce qui concerne votre état de santé, invalidité, lésion professionnelle…


Poursuite du Projet Pilote « Liste de priorité d’emploi » :

Des changements ont été faits depuis la dernière rentrée quant à la procédure d’affichage pour les personnes inscrites sur la liste de priorité d’emploi.

Rappel :

  1. Nous avons convenu avec la Commission scolaire, dans le cadre d’un projet pilote pour l’année scolaire 2019-2020, de remplacer la procédure d’affichage sur Internet des besoins après la rentrée scolaire tel que prévue aux clauses 2-3.04 à l’entente datée du 19 décembre 2014 par la procédure décrite ci-dessous;
  1. Il y aura uniquement trois affichages en tout : la Commission scolaire utilisera la liste officielle de priorité d’emploi au 30 juin 2018, jusqu’à l’affichage du 11 septembre 2019;
  1. Les personnes salariées inscrites sur la liste de priorité qui n’auront pas été affectées sur un besoin lors des affichages des 14 et 28 août et de celui du 10 septembre 2019, ou qui désirent bonifier leur tâche recevront un questionnaire en ligne portant sur leurs disponibilités et leurs intérêts pour l’année scolaire 2019-2020. Cette inscription se fera du 11 septembre à 12h au 13 septembre 2019 à 16h30. Le droit de priorité des personnes salariées inscrites sur la liste se limitera alors aux seuls disponibilités et intérêts figurant sur ce questionnaire;
  1. La Commission constituera ensuite une liste des personnes salariées inscrites sur la liste de priorité et disponibles pour l’année scolaire 2019-2020. Cette liste sera la « liste de disponibilité pour l’année scolaire 2019-2020 »;
  1. La liste de priorité d’emploi au 30 juin 2018 sera mise à jour au 15 novembre 2019. Un questionnaire sera retourné seulement aux personnes salariées qui se verront ajoutées à la liste de priorité et leur nom sera ajouté la liste de disponibilité en fonction de leurs réponses;
  1. Il revient à chaque personne salariée inscrite sur la « liste de disponibilité » d’informer le Service des ressources humaines si les informations figurant au questionnaire complété changent. Les informations modifiées seront considérées au moment de la transmission, et ce, sans effet rétroactif;
  1. L’attribution des affectations se fera, par appel téléphonique, selon la procédure suivante :
  1. Le Service des ressources humaines communiquera uniquement avec le personnel inscrit sur « la liste de disponibilité pour l’année scolaire 2019-2020 » par ordre d’ancienneté;
  2. Le Service des ressources humaines communiquera uniquement avec le personnel inscrit sur « la liste de disponibilité pour l’année scolaire 2019-2020 » selon la disponibilité et les intérêts déclarés dans le questionnaire prévu à la clause 4 de la présente entente. Dans tous les cas, la personne salariée doit répondre aux qualifications prévues au Plan de classification et répondre aux exigences prévues par la Commission;
  3. Advenant l’impossibilité de joindre la personne salariée, un message téléphonique sera laissé sur son répondeur et un délai de réponse de 3 heures lui sera accordé pour retourner l’appel. Les appels du Service des ressources humaines pourront se faire entre 7h30 et 17h30. À défaut, le Service des ressources humaines pourra appeler la personne suivante sur « la liste de disponibilité pour l’année scolaire 2019-2020 »;
  4. Si la personne salariée ne possède pas de boîte vocale, le Service des ressources humaines enverra un courriel à l’adresse courriel CSMB et accordera le même délai de réponse de 3 heures avant d’appeler la personne suivante sur « la liste de disponibilité pour l’année scolaire 2019-2020 »;
  1. La personne salariée qui détient déjà une affectation à la Commission, pour l’année scolaire 2019-2020, ne pourra abandonner celle-ci avant la date de fin prévue;
  1. La Commission avise la personne salariée lors de l’offre d’affectation, de la date de début de celle-ci;
  1. La Commission est libérée de son obligation d’appel d’une personne salariée inscrite sur la liste jusqu’à la fin de l’année scolaire lorsque celle-ci refuse une affectation qui correspond aux paramètres qu’elle aura identifiés dans son questionnaire ou qu’elle fait défaut, à deux reprises, de répondre aux appels ou courriels de la Commission;

Changements importants pour les Heures ajoutées avant le 1er novembre :

Suite aux négociations que nous avons eues avec la Commission scolaire au sujet des affichages pour les personnes inscrites sur la liste de priorité d’emploi.

Nous avons obtenu :

  • Que la Commission scolaire accepte, pour la durée du présent projet-pilote, d’étendre l’application du dernier paragraphe de la clause 7-1.13 A) aux secteurs général et de l’adaptation scolaire, afin d’ajouter au poste de la personne salariée régulière les ajouts d’heures qui auront été faits au 1er novembre et qui sont maintenus pour l’année scolaire en cours;

Cela veut dire que tout ajout à vos heures de votre poste, si cela est fait avant le 1er novembre et qu’il est maintenu à cette date-là pour l’année, votre poste sera modifié en conséquence. Ex : vous avez un poste de 30h, la direction vous demande en début d’année d’en faire 35. Si au 1er  novembre cet ajout est maintenu pour l’année votre poste sera dorénavant de 35h.

  • Que la Commission accepte, pour la durée du présent projet-pilote, de permettre, lors de l’application de la clause 7-1.24 e) de la convention collective, à la personne salariée travaillant dans le cadre du chapitre 10-2.00 de la convention collective de pouvoir combler temporairement un poste vacant ou un surcroît de travail en service de garde, même si ce besoin entre en conflit avec son horaire de surveillant d’élèves. Elle pourra obtenir l’affectation temporaire et libérer son affectation comme surveillant d’élèves;

Clause 7-1.13 :

« […] Malgré ce qui précède, lorsqu’après la rentrée des élèves, des heures régulières de travail sont ajoutées à celles déjà prévues à un poste en service de garde et que cet ajout d’heures est maintenu en totalité ou en partie au 1er novembre, le poste et le statut de la personne salariée, s’il y lieu, sont modifiés à compter de cette date. »

 

Solidairement vôtre,

Votre comité exécutif.

Infos-579 : Fin d’année scolaire et période estivale

JUIN 2019

Chère-e-s membres,

Les séances d’affectation sont passées et nous souhaitons féliciter les personnes qui ont obtenu un poste pour la première fois, ainsi que celles qui ont choisies de muter, de changer de secteur et/ou obtenu une promotion. Pour les personnes ayant volontairement muté ou changé de secteur, n’oubliez pas :

  • que vous devrez renégocier votre choix de vacances avec votre nouveau supérieur hiérarchique;
  • que si vous bénéficiez d’un congé sans traitement, il sera automatiquement fini au 1er juillet; vous devrez donc faire une nouvelle demande.

Nous vous souhaitons à toutes et à tous d’excellentes vacances estivales! Sachez que le bureau syndical sera fermé durant 4 semaines, du 15 juillet au 11 août 2019. Pour toute urgence, contactez le SEPB-Québec au 514-522-6511.

Personnel cyclique et chômage estival

La mise à pied du personnel cyclique arrive à grand pas. Certain-e-s d’entre vous vont devoir faire une demande de prestation chômage à l’assurance-emploi (AE). La CSMB va envoyer automatiquement votre relevé d’emploi aux services concernés. Les personnes qui ont pris leurs vacances juste après leur mise à pied fin juin doivent faire leur demande à l’AE à la date de leur dernier jour de vacances payé. Les personnes qui ont pris leur vacances juste avant le retour au travail fin août doivent faire leur demande à l’AE le lendemain de leur mis à pied fin juin. Si vous attendez plus de quatre semaines après votre dernier jour de travail pour faire votre demande de prestations, vous risquez de perdre des semaines de prestations. Lorsque votre dossier sera ouvert, vous pourrez déclarer vos revenus ou l’absence de revenu en ligne toutes les 2 semaines jusqu’à votre retour au travail. Attention, vos paies de vacances sont considérées comme des revenus! Déclarez-les. De plus, vous aurez pour commencer un délai de carence d’une semaine, sans revenu.

Pour toute question ou aide concernant l’assurance-emploi, nous vous invitons à contacter le Mouvement action-chômage de Montréal : 514 271-4099.

Personnel cyclique et assurance collective

Nous vous rappelons que le personnel cyclique régulier qui paie une prime La Capitale (en 20 fois, sur les paies 6 à 25 inclusivement) reste couvert pendant l’été. À ce propos, une erreur s’est glissée sur la paie 26 : une prime a été prélevée par erreur pour certains. Elle vous sera remboursée durant l’été.

 

Horaire d’été

Nous vous rappelons qu’en vertu d’une entente intervenue avec la CSMB, l’horaire de travail est réduit (pour un salaire identique) pendant la période estivale de la façon suivante : l’horaire de travail du personnel de soutien technique et administratif devra prévoir une réduction d’une demi-heure par jour pour la période du 2 juillet au 20 août 2019 inclusivement. De plus, lors des vendredis 5, 12 et 19 juillet ainsi que 9 et 16 août 2019, l’horaire de travail sera de 4 heures de travail seulement (ex. 8h à 12h, 8h30 à 12h30).

Cet horaire d’été s’applique au personnel régulier ou ayant un statut de plus de six (6) mois du secteur général, de l’adaptation scolaire et aux techniciennes en service de garde. Pour le personnel travaillant à temps partiel, il s’applique selon le même quantum pour la personne à l’horaire.

L’horaire régulier de travail reprend le mercredi 21 août 2019.

Réorganisation du bureau syndical

La prochaine année scolaire verra une réorganisation de votre équipe syndicale libérée à temps plein. L’équipe assurera du service les lundi, mardi, jeudi et vendredi, de 9h à 16h. Les mercredis seront dorénavant consacrés aux tournées des milieux de travail. Un calendrier vous sera communiqué en septembre prochain pour que vous puissiez connaitre la date de notre rencontre à votre lieu de travail.

Solidairement et en vous souhaitant un bel été,

Votre comité exécutif.

Infos-579 : Assurance médicaments – Les centrales syndicales québécoises se réjouissent des recommandations du comité consultatif

JUIN 2019

 

Montréal, le 12 juin 2019. – La FTQ, la CSN et la CSQ se réjouissent des recommandations déposées au gouvernement fédéral aujourd’hui par le Comité consultatif sur la mise en œuvre d’un régime national d’assurance-médicaments. Ce dernier recommande à Ottawa de mettre en place, d’ici le 1er janvier 2022, un régime public et universel d’assurance médicaments, et ce, en collaboration avec les gouvernements provinciaux et territoriaux. Les centrales syndicales demandent que les partis politiques fédéraux s’engagent, en prévision de la prochaine campagne électorale, à mettre en œuvre les recommandations du comité consultatif dans les meilleurs délais.

« Le rapport est très clair, indique le président de la FTQ, Daniel Boyer. La mosaïque de régimes particuliers présents au Canada — plus de 100 qui sont publics, pas moins de 100 000 privés — a entraîné de profondes iniquités en termes d’accès aux médicaments. Beaucoup trop de Canadiennes et de Canadiens ne prennent pas les médicaments dont ils ont besoin, faute de moyens ou encore en raison de la faible couverture de leur régime d’assurance privé. La recommandation principale va exactement dans le sens de nos revendications : seul un régime entièrement public et universel pourrait mettre un terme à ces injustices et répondre aux valeurs canadiennes en matière d’universalité d’accès aux soins de santé. »

Pour le président de la CSN, Jacques Létourneau, il était tout à fait approprié que le comité présidé par le docteur Eric Hoskins reconnaisse qu’il y a un vaste consensus dans ce dossier. « C’est l’ensemble de la société canadienne qui sortira gagnante d’un tel projet. Le rapport le mentionne explicitement : la multitude de régimes d’assurance médicaments nous fait perdre un extraordinaire levier de négociation auprès des compagnies pharmaceutiques. Nous partageons l’esprit du rapport à l’effet que le modèle hybride québécois n’est pas la solution appropriée. Il n’est pas normal que le prix des médicaments au Canada soit l’un des plus élevés parmi les pays de l’OCDE. Encore une fois, les conclusions auxquelles arrivent les membres du comité sont limpides : c’est l’ensemble de la société canadienne, que ce soit les travailleuses et les travailleurs, les entreprises et les différents paliers de gouvernements qui économiseront des milliards quand ce régime sera mis en place. »

La présidente de la CSQ, Sonia Éthier, se réjouit que les travailleuses et les travailleurs puissent avoir un meilleur accès aux médicaments. « Les primes de nos assurances augmentent année après année, principalement en raison de l’explosion des coûts des médicaments, indique-t-elle. Le rapport reconnait ce que nos membres nous disent à tous les jours : à chaque renouvellement de leur plan d’assurance, constatant l’augmentation de leurs primes, ils cherchent tous les moyens pour amenuiser l’impact financier, parfois en devant réduire leur couverture. Au final, c’est l’accès aux médicaments qui écope, et donc l’état de santé des travailleuses et des travailleurs. De plus, en raison des coûts, environ 10 % de la population québécoise ne consomme pas les médicaments qu’on leur prescrit, faute de moyens. Il s’agit d’un véritable problème de santé publique qui a un impact négatif sur l’ensemble de notre réseau de la santé. »

Alors que la campagne électorale prendra son envol au cours des prochaines semaines, les centrales syndicales du Québec exhortent les partis fédéraux à s’engager à mettre en œuvre les recommandations du rapport. Elles invitent également le gouvernement du Québec à mettre en place les conditions afin d’assurer une rapide mise en place d’un régime public et universel d’assurance médicaments.

La FTQ, la CSN et la CSQ représentent plus d’un million de travailleuses et de travailleurs. Ensemble, elles mènent depuis septembre dernier la campagne La pièce manquante visant la mise en œuvre d’un régime public et universel d’assurance médicaments.

Consultez le rapport final du Conseil consultatif sur la mise en œuvre d’un régime national d’assurance-médicaments

ass med

Infos-579 : La FTQ quitte la table de négociation sur la relativité salariale et dénonce le Conseil du trésor

JUIN 2019

 

Chère-e-s membres,

 

La Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ) et ses syndicats affiliés dans le secteur public, SCFP, SQEES-298, SEPB et UES 800, ont quitté ce matin la table du comité conjoint des syndicats du secteur public et du Conseil du trésor dans le dossier de la mise en œuvre de la relativité salariale.

Face à l’intransigeance et le manque d’ouverture du Conseil du trésor qui refuse de reconnaître les années d’expérience des salariés déjà en poste dans les établissements, les représentants syndicaux n’ont eu d’autre choix que de mettre fin aux échanges qui ne faisaient que stagner dans le temps.

Il apparaît que le règlement actuel prévoit la reconnaissance des années d’expérience des employés nouvellement embauchés, alors que rien n’oblige l’employeur à reconnaître ces mêmes années d’expérience aux employés déjà dans l’établissement, ce qui fait qu’un nouvel employé peut gagner davantage qu’un travailleur déjà en poste ayant les mêmes années d’expérience.

Pour la FTQ et ses syndicats affiliés, cela est inacceptable. Le Conseil du trésor doit revoir sa position et faire preuve de logique.

 

Solidairement,

Votre comité exécutif.