Infos-579 : Formation pour les surveillant·e·s d’élèves au primaire sur la sécurité et la gestion de groupe

NOVEMBRE 2019

 

 

Chère-e-s membres,

 

Le comité paritaire de perfectionnement pour le personnel de soutien administratif et technique a convenu avec la direction générale d’offrir une formation aux surveillant·e·s d’élèves au primaire sur la sécurité et la gestion de groupe.

Cette formation sera offerte par deux conseillères pédagogiques du Service des ressources éducatives. Lors de cette formation, les surveillants d’élèves pourront s’approprier :

  • les différentes mesures qui permettent d’assurer la sécurité des enfants au service de garde ;
  • les bonnes pratiques en lien avec une gestion de groupe efficace;
  • les stratégies permettant d’assurer une surveillance active et bienveillante.

 

Modalités

 

Durée de la formation : 1 heure 30 minutes

Quand : 15 novembre 2019 au Centre éducatif à LaSalle à la salle des dineurs ou 5 décembre au Siège social à la salle des commissaires

Heure : 14h15 à 15h45

Inscription : ENA dans la section ressources humaines. Il est possible de choisir la date à laquelle le surveillant d’élèves veut suivre la formation.

https://ena.csmb.qc.ca/Web/MyCatalog

Coût : Cette formation est gratuite. Toutefois, vous devrez rémunérer vos surveillants d’élèves, selon leur taux horaire habituel, qui participeront à cette formation.

 

Pour toute question, en lien avec cette formation, vous pouvez communiquer avec Geneviève Goupil, technicienne en administration au secteur de la dotation, au poste 4598.

 

Solidairement,

Votre comité exécutif.

 

Infos-579 : Négo nationale, fonds de grève, relativité salariale, abolition des commissions scolaires

NOVEMBRE 2019

Chère-e-s membres,

La FTQ a déposé ses demandes à la table centrale de négociation le 22 octobre dernier (lire le communiqué) : bonification des retraites et des congés parentaux sont au centre de nos revendications; les propositions salariales de la FTQ seront dévoilées ultérieurement. Le Conseil national du soutien scolaire, qui représente le personnel de soutien administratif et technique de toutes les commissions scolaires syndiquées avec le SEPB-QC, a quant à lui déposé son cahier de demande le 24 octobre suivant : vous pouvez le consulter en ligne.

À propos des négo à venir, nous avons obtenu que notre syndicat canadien COPE verse 1,3 millions dans notre fonds de grève provincial, créé après les dernières négo. Avec l’argent accumulé depuis 2018, nous aurons donc assez de fonds pour vous verser une compensation dès le 1er jour en cas de grève. Une excellente nouvelle.

 

D’autre part, le 29 octobre, les différents syndicats affiliés à la FTQ, et représentants des travailleuses et des travailleurs des services publics, se sont alliés pour une manifestation surprise au Conseil de trésor. Des personnes membres et dirigeantes du SEPB, SCFP, SQEES et UES sont venues crier leur indignation contre l’application de la relativité salariale :

« La frustration est d’autant plus grande que la réglementation actuelle prévoit la reconnaissance des années d’expérience des travailleurs et travailleuses nouvellement embauchés, mais rien pour ceux et celles qui sont déjà en poste. La personne nouvellement embauchée va gagner un plus grand salaire pour une même expérience que la personne déjà en place. À sa face même, cela est incohérent et surtout injuste. Les hommes et les femmes qui donnent les services à la population et qui prennent soin de notre monde méritent le respect. C’est pourquoi nous sommes ici pour réclamer que soit corrigée cette injustice », conclut le directeur exécutif du SEPB-Québec Pierrick Choinière-Lapointe.

Vous pouvez voir des photos et des vidéos de l’action sur notre page Facebook (devenez membres!) : https://www.facebook.com/sepb579csmb/

 

Pour finir, sachez que nous allons vous tenir informé des émoluments entourant le projet de loi 40 sur l’abolition des commissions scolaires. Ce projet inutile nous inquiète profondément et identifie la mauvaise cible :

« Est-ce que le ministre de l’Éducation comprendra la détresse engendrée par la précarité, en leur accordant de meilleures conditions d’emploi, en mettant fin à la surcharge de travail, en embauchant de nouveaux collègues et en offrant de meilleurs salaires ? Malgré leur fonction vitale, ces professions semblent encore bien invisibles », affirme le président du SEPB-578, Jean-François Labonté.

Solidairement,

Votre comité exécutif.

relativité

Infos-579 : Consultation gouvernementale sur l’intimidation

OCTOBRE 2019

 

Bonjour,

Vous êtes invités à participer à la consultation en ligne sur la lutte contre l’intimidation qui se tient du 1er au 25 octobre.

Cette consultation s’inscrit dans le cadre de la vaste démarche de consultation publique du Ministère sur les enjeux actuels en matière de lutte contre l’intimidation et la cyberintimidation. Elle permettra d’orienter les prochaines actions pour aller encore plus loin et trouver des solutions durables pouvant freiner ces phénomènes. Le Ministère souhaite connaître, plus particulièrement, ce que les jeunes de 12 à 24 ans ont à dire au sujet de l’intimidation et de la cyberintimidation. Passez le mot!

Mentionnons qu’une tournée s’arrêtera dans une dizaine de régions du Québec du 1er au 18 octobre prochain. Elle permettra d’aller à la rencontre de jeunes dans les écoles secondaires pour les sensibiliser aux conséquences de l’intimidation et de la cyberintimidation, et pour entendre leurs points de vue sur la question. Ce sera aussi l’occasion d’échanger avec les organismes régionaux qui mettent en œuvre des initiatives visant à lutter contre l’intimidation dans leur milieu.

Les représentants d’organismes nationaux seront également consultés lors d’une journée particulière le 22 octobre 2019.

 

Infos-579 : listes d’ancienneté provisoires à vérifier

OCTOBRE 2019

Chère-e-s membres,

Vous trouverez les différentes listes d’ancienneté provisoires au 30 juin 2019 pour le personnel de soutien technique et administratif régulier et temporaire sur le portail de la CSMB (au lien suivant: https://elevescsmbqc.sharepoint.com/sites/dotation/SitePages/accueil.aspx). Nous vous appelons à la vigilance et à surveiller leur prochain affichage dans les endroits désignés de vos établissements, de manière à vérifier votre rang d’ancienneté. C’est celui-ci qui servira au calcul de votre ancienneté pour les bassins de 2020. Selon la clause 8-1.12 de notre Convention collective, vous avez 45 jours après leur réception par le syndicat pour vérifier votre ordre d’ancienneté et demander s’il y a lieu une révision en s’adressant à dotation@csmb.qc.ca. Au-delà de ce délai (soit le 14 novembre 2019), vous pourriez tout de même demander et obtenir une révision s’il y a lieu, mais cette dernière ne serait pas rétroactive, et donc ne prendrait effet qu’aux bassins de 2021.
Syndicalement,
Votre Comité exécutif.

Infos-579 : Inscription aux Assurances collectives… des infos importantes à savoir!

SEPTEMBRE 2019

 

*** Si vous travaillez 15 heures et moins, ce courriel ne vous concerne pas : vous n’êtes pas admissible aux assurances collectives ***

 

Cher-e-s membres,

Certain-e-s d’entre vous vont devoir s’inscrire aux assurances collectives. Voici un rappel sur des règles importantes à connaître :

Vous êtes un employé régulier ?

Si vous souscrivez au Régime d’assurance maladie de base Volet Complet, vous serez engagé pour 3 ans : vous ne pourrez pas le modifier pour le Régime d’assurance maladie de base Volet Réduit pendant 3 ans.

Si vous souscrivez au Régime d’assurance maladie de base Volet Réduit, vous pouvez passer au Volet Complet en tout temps, mais vous vous engagez alors pour 3 ans.

Si vous souscrivez à un ou plusieurs des régimes d’assurances optionnels (maladie complémentaire, soins dentaire, assurance vie), vous serez engagé pour 3 ans.

 

Vous êtes un employé temporaire travaillant plus de 15 heures par semaine et prédéterminé plus de 6 mois ?

Vous allez obligatoirement devoir souscrire au moins au Régime d’assurance maladie de base (les règles ci-dessous s’appliquent aussi).

Vous avez 30 jours pour compléter votre formulaire d’adhésion. Si vous ne l’avez pas retourné à temps, l’employeur doit activer automatiquement le Régime d’assurance maladie de base Volet Complet individuel à la date d’admissibilité. Il se peut qu’il y ait un décalage entre votre date d’admissibilité et votre date d’enregistrement administratif. Les prélèvements seront donc ajustés en conséquence, le temps de rattraper les primes en retard. Si cela vous cause des problèmes financiers, appelez-nous.

Vous devrez donc payer des primes à partir de votre date d’admissibilité, c’est-à-dire le premier jour de travail. Sauf si l’employeur ne vous a pas envoyé le formulaire d’adhésion dans les 30 jours suivants : La Capitale commencera alors l’adhésion et les prélèvements à la date de réception du formulaire.

Vous ne serez plus couvert par les assurances collectives dès votre mise à pied estivale. Vous devrez alors vous réinscrire à la RAMQ.

Vous êtes un employé temporaire travaillant plus de 15 heures par semaine depuis 6 mois ?

Vous allez obligatoirement devoir souscrire au moins au Régime d’assurance maladie de base, à partir de la date de ces 6 mois et jusqu’à votre mise à pied. Puis vous devrez vous réinscrire à la RAMQ.

Pour tous les employés admissibles aux assurances collectives

Vous n’êtes pas obligé d’y souscrire si votre conjoint est couvert par les assurances collectives de son employeur, ou si vous êtes un étudiant de moins de 25 ans et couvert par les assurances collectives de vos parents.

Vous êtes exempté du paiement des primes lorsque vous êtes en arrêt de travail pour invalidité ou lésion professionnelle, le temps de l’arrêt, jusqu’à un maximum de 3 ans.

Vous devez continuer à être couvert et à payer vos primes lorsque vous êtes en congés sans traitement.

Pour plus d’informations sur vos assurances collectives, visitez la page de notre site internet qui y est consacrée.

Solidairement,

Votre section locale.

Infos-579 : Nouvelles normes du travail

SEPTEMBRE 2019

 

Chère-e-s membres,

Depuis le 1er janvier 2019, certaines modifications ont été apportées aux normes du travail prévues à la Loi sur les normes du travail. Cela pourrait entraîner certaines modifications de vos droits, notamment en termes de congés spéciaux payés.

Voici donc comment la CSMB applique ces nouvelles modifications aux normes du travail.

Pour le personnel régulier, le personnel prédéterminé + de 6 mois, et le personnel + de 6 mois qui en cas de décès (enfant, père, mère, sœur, frère, conjoint et enfant du conjoint), ne peut pas assister aux funérailles, et donc n’a pas droit aux congés prévus par la convention collective : 5 jours de congés au total, dont 2 jours payés. Pris au moment du décès ou au moment des funérailles.

Pour le personnel temporaire moins de 6 mois ET ayant au moins 3 mois de service continu (sauf pour le congé décès) :

  • Maladie et Responsabilités familiales : droit à 10 jours de congés au total, dont 2 jours payés (1/20ème des 4 dernières semaines) si l’employé est affecté le jour où il souhaite bénéficier du congé. Ils sont non monnayables (c’est-à-dire qui ne seront pas payés si vous ne les utilisez pas) ni transférables.
  • Décès (enfant, père, mère, sœur, frère, conjoint et enfant du conjoint) : droit à 5 jours de congés au total, dont 2 jours payés. Pris au moment du décès ou au moment des funérailles.
  • Naissance ou adoption d’un enfant, ou interruption de grossesse après la 20e semaine : droit à 5 jours de congés au total, dont 2 jours payés. Ce congé doit être pris dans les 15 jours suivants l’arrivée de l’enfant ou l’interruption de grossesse.

Vous pouvez donc bénéficier de 6 jours rémunérés si vous êtes concerné-e par tous les motifs susmentionnés lors d’une même année scolaire.

Pour le personnel 10-2 (surveillant-e de dîner) et le personnel régulier travaillant 15h et moins : aucun droit supplémentaire, car ce serait couvert par le 11% supplémentaire versé à chaque paie (nous allons demander une réévaluation du calcul conduisant à ce 11% lors des prochaines négociations nationales : ce pourcentage devrait augmenter selon nous).

Tout cela ne sera pas rentré dans le système de la paie pour l’instant, il faudra donc revendiquer ces droits auprès de votre gestionnaire s’il y a lieu. Les congés pris seront notés au système de paie. Cependant, il n’y aura pas d’indication sur votre talon de paie quant au solde de jours restant.

Nous nous réservons le droit de déposer des griefs suite à une analyse de notre service juridique de l’interprétation et de l’application de cette réforme des normes du travail par l’employeur.

Pour plus d’informations sur les congés, vous pouvez vous référer à notre documentation en ligne.

Solidairement,

Votre comité exécutif.

ass med