Catégories
Membres Pratique

Infos-579 : Fin d’année

JUIN 2021

Chère-e-s membres,

Les séances d’affectation sont passées. Nous souhaitons féliciter les personnes qui ont obtenu un poste pour la première fois, ainsi que celles qui ont choisi de muter, de changer de secteur et/ou obtenu une promotion. Pour les personnes ayant volontairement muté ou changé de secteur, n’oubliez pas :

  • que vous devrez renégocier votre choix de vacances avec votre nouveau supérieur hiérarchique;
  • que si vous bénéficiez d’un congé sans traitement, il prendra automatiquement fin le 1er juillet; vous devrez donc faire une nouvelle demande.

Nous vous souhaitons à toutes et à tous d’excellentes vacances estivales! Sachez que le bureau syndical sera fermé durant quatre (4) semaines, du 12 juillet au 6 août 2021. Pour toute urgence, contactez le SEPB-Québec au 514-522-6511.

Personnel cyclique et chômage estival

La mise à pied du personnel cyclique arrive à grands pas. Certain-e-s d’entre vous vont devoir faire une demande de prestations régulières (chômage) à l’assurance-emploi (AE) Service Canada: https://www.canada.ca/fr/services/prestations/ae/assurance-emploi-reguliere.html. Le CSSMB va envoyer automatiquement votre relevé d’emploi aux services concernés. Les personnes qui ont pris leurs vacances juste après leur mise à pied fin juin doivent faire leur demande à l’AE à la date de leur dernier jour de vacances payé. Les personnes qui ont pris leurs vacances juste avant le retour au travail fin août doivent faire leur demande à l’AE le lendemain de leur mise à pied fin juin. Si vous attendez plus de quatre semaines après votre dernier jour de travail ou de vacances pour faire votre demande de prestations, vous risquez de perdre des semaines de prestations. Lorsque votre dossier sera ouvert, vous pourrez déclarer vos revenus ou l’absence de revenus en ligne toutes les deux (2) semaines jusqu’à votre retour au travail. Attention, vos paies de vacances sont considérées comme des revenus! Déclarez-les. De plus, vous aurez pour commencer un délai de carence d’une semaine, sans revenu.

Pour toute question ou aide concernant l’assurance-emploi, nous vous invitons à contacter le Mouvement Action-Chômage de Montréal http://macmtl.qc.ca/ : 514 271-4099.

Personnel cyclique et assurance collective

Nous vous rappelons que le personnel cyclique régulier qui paie une prime La Capitale (en 20 fois, sur les paies 6 à 25 inclusivement) reste couvert pendant l’été.

Horaire d’été

Nous vous rappelons qu’en vertu d’une entente intervenue avec le CSSMB, l’horaire de travail est réduit (pour un salaire identique) pendant la période estivale de la façon suivante : l’horaire de travail du personnel de soutien technique et administratif devra prévoir une réduction d’une demi-heure par jour pour la période du 2 juillet au 19 août 2021 inclusivement. De plus, lors des vendredis 2, 9 et 16 juillet, ainsi que les 6, 13 août 2021, l’horaire de travail sera de quatre (4) heures de travail seulement (ex. 8h à 12h, 8h30 à 12h30).

Cet horaire d’été s’applique au personnel régulier ou ayant un statut de plus de six (6) mois du secteur général, de l’adaptation scolaire et aux techniciennes en service de garde. Pour le personnel travaillant à temps partiel, il s’applique selon le même quantum pour la personne à l’horaire.

L’horaire régulier de travail reprend le vendredi 20 août 2021.

Organisation du bureau syndical

La prochaine année scolaire conservera la nouvelle organisation de votre équipe syndicale libérée à temps plein. L’équipe assurera des services les lundi, mardi, jeudi et vendredi, de 9h à 16h. Les mercredis seront consacrés aux tournées des milieux de travail et réunions des divers comités et conseils syndicaux.

Solidairement et en vous souhaitant un bel été,

Votre comité exécutif

Catégories
Non-catégorisé

Info-Négo 2021 #18 : L’entente de principe est rendue publique

Pour lire le contenu de l’entente de principe, cliquez sur ce lien : PRÉSENTATION DE L’ENTENTE DE PRINCIPE (16 juin 2021)

Pour lire le rapport à propos du personnel travaillant auprès des élèves TGC, cliquez sur ce lien : COMITÉ ÉLÈVES PRÉSENTANT DES TROUBLES GRAVES DU COMPORTEMENT

Catégories
Info-Négo Membres

Info-Négo 2021 #17 : Avis de convocation à l’assemblée générale spéciale – Vote sur l’entente de principe

Catégories
Info-Négo Membres

Info-Négo 2021 #16 : Entente de principe!

Bonjour à toutes et à tous,

Aujourd’hui, nous vous annonçons que nous en sommes venus à une entente de principe aux tables de négociation sectorielle et centrale. Nous avons donc une entente globale ce qui inclus les conditions de travail et les salaires.

On vous rappelle qu’une assemblée générale sera organisée afin de vous présenter ladite entente et de vous permettre de voter en sa faveur ou de la rejeter. D’ici là, nous ne donnerons aucun détail sur l’entente de principe de façon individuelle afin d’éviter que les faits ne soient déformés. Nous préférons donner les détails précis de l’entente globale à tous nos membres en même temps lors d’une assemblée générale.

Solidairement,

Votre section locale.

Catégories
Membres Pratique

Infos-579 : mouvements de personnel et sécurité d’emploi

Chèr-e-s membres,

Les séances de mouvement de personnel et de sécurité d’emploi débutent le jeudi 3 juin      dans un contexte extraordinaire. De ce fait, elles se déroulent toutes en ligne, et les informations habituelles, comme la liste des postes disponibles, sont fournies moins rapidement que d’habitude. Nous vous invitons donc à prendre connaissance des courriels envoyés par la commission scolaire avec toutes les précisions sur les séances d’affectations : horaires, guide de procédure Teams et Zoom, etc. À noter que les niveaux d’ancienneté indiqués dans le calendrier ci-dessous sont susceptibles de changer : vérifiez-les régulièrement.

PRÉALABLES

Inscriptions

Les personnes salariées désirant participer aux séances d’affectation devaient s’inscrire en ligne sur le portail durant la période du 1er octobre au 1er mai de chaque année scolaire.

Plan de classification

Pour connaître la nature d’un emploi et ses attributions caractéristiques, il faut consulter le plan de classification.

Qualifications requises

Les qualifications requises (scolarité et expérience) prévues au plan de classification doivent être validées sur votre « fiche employé » avant la tenue de la séance d’affectation.

Postes à exigences particulières

Vous pouvez vous référer au portail-clic du Centre de services pour consulter le tableau des postes ayant des exigences particulières, ainsi qu’une brève description du contenu de chaque examen. Veuillez noter que pour être doté d’un poste avec exigences particulières, vous devez avoir fait et réussi les examens avant la tenue de la séance d’affectation.

Procuration

La personne salariée qui ne peut se présenter à l’une des séances d’affectation doit fournir une procuration. Une copie dûment remplie et signée de cette procuration doit être fournie au Service des ressources humaines ainsi qu’au SEPB, et ce avant le jour de la séance d’affectation.


VOICI LE CALENDRIER DES SÉANCES :

TYPES DE SÉANCES

Séance de sécurité d’emploi pour les personnes salariées régulières dans les secteurs général (3 juin) et de l’adaptation scolaire (3 juin) sur Teams

La première séance permet de relocaliser dans leur classe d’emploi, les personnes qui sont titulaires d’un poste aboli au 30 juin de l’année en cours. Chaque classe d’emploi peut avoir sa séance de sécurité d’emploi. Seules les personnes salariées régulières avec plus d’ancienneté que la moins ancienne des abolies, titulaires de postes dans la classe d’emploi visée, sont admissibles à ces séances (lien dans le courriel envoyé par l’employeur), ainsi que les personnes salariées régulières touchées par une abolition de poste ou susceptibles d’être déplacées. Attention, ces personnes seront convoquées PAR COURRIEL à la séance d’affectation et de sécurité d’emploi concernée. Les postes libérés en cours de séances seront également offerts immédiatement durant les séances. Le Centre de services n’est pas tenu de procéder à l’abolition d’un poste qui fait l’objet d’une diminution ou d’une augmentation maximale de 10% du nombre d’heures ou pour les circonstances énoncées à 7-3.09 et 7-3.19, dans la mesure où la personne concernée accepte cette diminution.

Sécurité d’emploi pour les personnes salariées régulières travaillant dans le secteur des services de garde (7 juin) sur Zoom

Le Centre de services rappelle, en fonction de ses besoins et par service de garde, ancienneté et classe d’emplois, les personnes salariées. La personne salariée à temps complet (26h15 et plus) qui ne peut être rappelée dans son service puisque les besoins offerts comportent une réduction du poste supérieure à 10% (ou l’a font passer d’un temps plein à un temps partiel), peut renoncer à être considérée comme une personne salariée non rappelée, ainsi qu’à sa protection salariale si elle est permanente, afin de pouvoir choisir un poste comportant un nombre d’heures moindre, et ainsi demeurer dans le service de garde de son école d’origine. Elle reçoit alors le traitement et les avantages reliés à ce nouveau poste. Elle conserve sa permanence sur ce nouveau poste.

Séance résiduelle pour le personnel régulier (8, 10 et 14 juin) sur Internet

Les postes restés vacants lors des séances de sécurité d’emploi des divers secteurs sont présentés dans les séances résiduelles. Les postes libérés par un ou une éducatrice en service de garde qui prendrait un poste nécessitant une période d’adaptation (voir ci-après), ne seront pas disponibles sur place. Les heures seront redistribuées dans les milieux concernés en début d’année.

Séances résiduelles pour le personnel temporaire (16 et 18 juin) sur Internet

Les postes restés vacants lors des séances résiduelles pour le personnel régulier sont présentés dans ces séances. Elle s’adresse au personnel temporaire prioritaire (inscrit sur la liste de priorité d’emploi) et au personnel temporaire.

Affichages des postes réguliers créés ou devenus vacants (7 au 15 juillet, 11 au 19 août)

Les postes restés vacants lors des séances résiduelles pour le personnel temporaire seront affichés en juillet et août. Ils s’adressent au personnel régulier, temporaire prioritaire (inscrit sur la liste de priorité d’emploi) et au personnel temporaire.

Affichages des postes temporaires (23 au 25 août, 30 août au 1er septembre, 7 au 9 septembre)

Les postes restés vacants lors des deux affichages précédents seront affichés en août et septembre. Ils s’adressent au personnel régulier, temporaire prioritaire (inscrit sur la liste de priorité d’emploi) et au personnel temporaire.


PÉRIODES D’ÉVALUATION SUR UN POSTE

Période d’essai (1-2.14 convention collective nationale)

Période d’emploi à laquelle une personne salariée est soumise pour devenir personne salariée régulière.

Cette période est de 60 jours effectivement travaillés. Cependant, cette période est de 90 jours effectivement travaillés pour la personne salariée occupant l’un des postes de la sous-catégorie des emplois de soutien technique. Les jours calculés pour obtenir le statut de régulier doivent être des jours travaillés au pourcentage du poste. La personne salariée occupant un poste à temps partiel est soumise à une période d’essai d’une durée équivalente à celle prévue ci-dessus, selon le cas, ou à une période d’essai d’une durée de 9 mois consécutifs, soit la moindre de ces 2 périodes (calcul suspendu entre le 1er juillet et 2 jours ouvrables avant la rentrée du personnel enseignant du secteur des jeunes). Exemple : une personne qui détient un poste à 50% (17h30 par semaine) qui a une période d’essai de 60 jours sera évaluée durant 120 jours de travail.

Période d’adaptation (7-1.08 adaptations locales)

Une personne salariée se retrouve en période d’adaptation lorsqu’elle obtient une promotion (échelle salariale supérieure), lors d’une rétrogradation volontaire impliquant un changement de secteur, après toute première affectation dans un service EDA ou suite à un comblement de poste à l’école John-F.-Kennedy.

Cette période est de 50 jours effectivement travaillés pour toutes les classes d’emplois (calcul suspendu entre le 1er juillet et 2 jours ouvrables avant la rentrée du personnel enseignant du secteur des jeunes). Exemple : une personne régulière qui libère son poste de secrétaire à 100% pour prendre un poste d’agent de bureau classe I à 100% sera évaluée durant 50 jours de travail.

Un droit de retour est prévu pour la personne salariée qui décide de revenir à son poste dans les 20 jours travaillés suivant l’entrée en fonction, peu importe le pourcentage de poste détenu.


Solidairement,

Votre comité exécutif.

Catégories
Membres Pratique Santé-Sécurité

Infos-579 : Inscription bassins, photo Facebook, grève et 1er mai

Chèr-e-s membres,

Les séances de mouvement de personnel et de sécurité d’emploi approchent. Les personnes salariées désirant participer aux séances d’affectation doivent s’inscrire en ligne sur le portail durant la période du 1er octobre au 1er mai de chaque année scolaire. Après le 1er mai, il sera trop tard.

Nous vous invitons à ajouter un décor à votre photo de profile Facebook, afin d’encourager la population à appuyer le personnel de soutien scolaire en cette période de négociation. Ce lien vous amènera directement à l’endroit où l’on peut ajouter le décor, il ne vous restera qu’à cliquer sur ok :

www.facebook.com/profilepicframes/?selected_overlay_id=149164460498042

N’oubliez pas de diffuser et de partager cette information à vos collègues.

Nous sommes en train de finaliser les préparatifs pour notre 1ère journée de grève du 13 mai. Vous recevrez la semaine prochaine un courriel d’explication sur le déroulement de la grève du 13 mai (horaires et lieux de piquetage), ainsi que sur les règles entourant la prestation de grève.

Enfin, nous vous rappelons que ce samedi a lieu une manifestation intersyndicale. Venez en grand nombre défendre les services publics :

Solidairement,

Votre comité exécutif

Catégories
Info-Négo Membres

Info-Négo 2021 #15 : Face au mépris, c’est le temps de l’action!

1ère journée de grève le 13 mai 2021

Bonjour à tous et à toutes,

Cela fait plus d’un an que nous essayons de négocier de bonne foi avec un gouvernement qui nous méprise et joue au yo-yo : il avance, il recule, négocie un peu, puis arrête. Ça suffit!

Voir plus bas la réaction de la FTQ suite au dernier dépôt du gouvernement

Depuis 20 ans, nous nous appauvrissons à chaque renouvellement de nos conventions collectives. Au point que nous accumulons 9.2% de retard salarial par rapport aux autres salariés québécois. Et il aura fallu attendre une crise sanitaire pour que nos collègues enseignantes, infirmières ou préposées aux bénéficiaires commencent à se faire entendre.

Mais apparemment, pour se faire écouter, il faut bloquer le pont Jacques-Cartier ou menacer d’une grève générale illimitée! Message reçu. Nous allons donc nous aussi faire une journée de grève le 13 mai 2021.

Les détails du déroulement de la journée de grève vous seront communiqués dans les prochains jours.

Espérons que le gouvernement comprendra que nous exigeons d’être traités avec équité et respect. Nous n’accepterons pas des hausses salariales en dessous de l’augmentation du coût de la vie. Nous n’accepterons pas que nos métiers continuent à se complexifier, sans aucune reconnaissance concrète.

Quand il était dans l’opposition et en campagne électorale, le 1er Ministre faisait des promesses de réinvestissement massif dans les services publics, en revalorisant les salaires et les conditions de travail. Il est temps de passer de la parole aux actes. D’ailleurs, nous vous invitions à participer à la manifestation intersyndicale du 1er mai :

Solidairement,

Votre section locale.


Réaction de la FTQ suite au dernier dépôt du gouvernement : 

Nouvelles offres du gouvernement : insuffisantes, mais la négociation se poursuit

Le 31 mars dernier, soit exactement un an après l’échéance des conventions collectives, le gouvernement déposait de nouvelles offres à l’ensemble des organisations syndicales du secteur public. Il a choisi spécifiquement cette journée alors que nous tenions trois (3) journées consécutives de mobilisation. D’ailleurs, tout juste à la veille du dépôt du Conseil du trésor, le 30 mars, les syndicats affiliés à la FTQ ont formé d’immenses cortèges de quelque 750 véhicules et ont défilé près de l’Assemblée nationale pour dénoncer les négociations qui « piétinent ». À la table centrale, là où se négocient les grands enjeux relatifs notamment à la rémunération globale, nous attendions depuis déjà plusieurs mois un retour formel à nos propositions. La structure de négociation mise en place par le gouvernement est lourde, inefficace et ne tient absolument pas compte de la réalité vécue sur le terrain et de la pression extraordinaire à laquelle sont confrontés au quotidien nos membres.  

Un retour attendu

Pourtant, nous avons offert plusieurs fenêtres de règlement au Conseil du trésor.  À l’été 2020, nous avons lancé un appel à un blitz de négociation afin de régler les pourparlers avant la rentrée scolaire et l’inévitable deuxième vague liée à la pandémie. Nous avons fait un dépôt global remanié le 22 juillet afin de provoquer du mouvement et en arriver à une entente. Nos propositions tenaient compte du contexte sans précédent que l’on connait, mais aussi de la nécessité d’amorcer une correction des conditions de travail puisque les problèmes d’attraction et de rétention du personnel de soutien sont structurels et non passagers.

Au tournant de la nouvelle année, nous étions en attente d’un retour partiel qui ne viendra finalement que le 31 mars dernier. Ce troisième dépôt du gouvernement comporte certains mouvements qui, bien qu’insuffisants, nous donnent espoir quant à une accélération des pourparlers malgré les écarts encore significatifs.

Notre objectif demeure la conclusion d’une entente juste, équitable, dans les meilleurs délais. Nous y mettons toutes nos énergies.

Les retards de rémunération sont documentés, objectivés chez le personnel de soutien. Le recrutement est difficile et il en va de la pérennité de nos services publics. Le constat est clair : les écarts de rémunération continuent à se creuser pour le personnel de soutien que nous représentons. La structure salariale que nous proposons la troisième année est un début de solution. Le dépôt du 31 mars ne permet pas de corriger le tir.

Qu’en est-il du dépôt du gouvernement ?

Est-ce que ce troisième dépôt du gouvernement représente une avancée aux tables de négociation ? Il y a effectivement eu du mouvement, mais il reste un bon bout de chemin à parcourir, que ce soit aux tables sectorielles où se négocient les conditions de travail spécifiques, ou à la table centrale (intersectoriel). Malgré cela, le climat aux différentes tables demeure constructif, ce qui est essentiel.

Le gouvernement parle d’une négociation différenciée. Concrètement, et on le retrouve en préambule de son dépôt, il a défini quelques cibles telles :

  • « [L]’amélioration significative des conditions de travail des préposés et préposées aux bénéficiaires
  • Une meilleure stabilisation des équipes en soins infirmiers et cardiorespiratoires
  • Une meilleure réussite éducative par une plus grande valorisation des enseignantes et des enseignants
  • Une amélioration des conditions d’exercice des intervenants œuvrant en centre jeunesse »

À ces priorités, le gouvernement compte également consacrer une enveloppe de 2.7 M$ pour les syndicats affiliés FTQ, montant qui doit être utilisé d’ici le 31 mars 2023 dans des projets pilotes visant la santé globale des personnes salariées. On le voit, il s’agit de mesures très ciblées alors que les problèmes en Santé et services sociaux de même qu’en Éducation sont bien plus larges.

Depuis le premier dépôt, l’offre du gouvernement prévoit le versement de montants forfaitaires. Ces montants sont des versements uniques qui ne s’ajoutent pas aux augmentations salariales et n’ont aucun impact sur les prestations de retraite (le RREGOP). Pour la période s’échelonnant du 1er avril 2019 au 31 mars 2020 (année précédant l’échéance de la convention collective), ce montant varie entre 600 $ et 1 200 $, selon le rangement et les heures rémunérées. Pour la période du 1er avril 2020 au 31 mars 2021, le gouvernement propose un montant additionnel de 0,66 $ pour chaque heure rémunérée. Il s’agit d’une bonification par rapport à son précédent dépôt, mais l’ajout de montants forfaitaires n’améliore aucunement la rémunération de nos membres et ne contribue pas à diminuer le fossé constaté encore une fois par l’Institut de la statistique du Québec qui est globalement de 9,2 %.

La correction des disparités passe par notre structure salariale la troisième année. Cette structure permet d’amorcer un rattrapage différencié pour les rangements 1 à 11, tout en améliorant les salaires d’entrée et les six (6) premiers échelons pour les rangements 12 à 28.

Lorsque le gouvernement parle d’une approche différenciée et affirme que nous voulons du mur-à-mur dans nos demandes, c’est faux. Notre approche tient compte de la nécessité d’améliorer la rémunération des plus bas salariés tout en améliorant les salaires d’entrée pour les rangements supérieurs. La structure salariale proposée par la FTQ en est l’illustration et répond à des problèmes structurels récurrents. Un règlement négocié devra nécessairement s’y attaquer.

Notre priorité : une entente négociée

Rappelons que nous avons revu nos demandes salariales : 2 % pour chacune des trois (3) années de la convention collective s’échelonnant du 1er avril 2020 au 31 mars 2023 et l’implantation de notre structure salariale la troisième année, alors que le gouvernement offre respectivement 1,75 %, 1,75 % et 1,5 %. Dans sa dernière offre, il ajoute à sa proposition initiale la possibilité, sous réserve de l’atteinte de certains paramètres économiques, de verser jusqu’à 1 % à la toute dernière journée d’application de la convention collective. Ce pourcentage n’est donc pas garanti et pourrait être moindre en fonction de la croissance de l’Indice des prix à la consommation (IPC). Nous devons aussi substantiellement augmenter la contribution patronale aux assurances collectives afin de corriger une répartition inéquitable des coûts. Encore ici, en comparaison des répartitions constatées dans l’ensemble des secteurs d’activités, nos membres paient une partie trop importante des coûts et il est temps de corriger cette anomalie.

 Quant aux tables sectorielles en Éducation, les négociations se poursuivent. On ne peut parler d’ententes au moment d’écrire ces lignes, compte tenu de l’imprécision sur les sommes consacrées, sur la hauteur des enveloppes budgétaires, ainsi que de l’évolution des paramètres quant à leur récurrence au-delà du 31 mars 2023. Nous sommes confiants de trouver des solutions aux différentes tables SCFP, SEPB, UES-800, au niveau collégial et chez les professionnel-l-e-s.

Au moment de compléter la rédaction du présent bulletin, la Fédération autonome de l’enseignement (FAE), qui représente du personnel enseignant, consulte ses structures concernant de tout récents développements dans leur propre négociation. À la FTQ, le travail se poursuit. Nos enjeux sont différents puisque nous représentons de nombreuses catégories d’emploi tant en Éducation qu’en Santé et services sociaux.

Nos demandes sont raisonnables et elles doivent trouver écho.

Nous ne voulons pas de solutions temporaires à des problèmes chroniques.

Nous agirons de manière responsable et notre priorité absolue est d’en arriver à une entente dans les meilleurs délais alors que les conventions collectives sont échues depuis plus d’un an. Nos membres sont au front depuis plus d’un an. Il est temps de régler. Restons solidaires!

Marc Ranger,

Négociateur et coordonnateur FTQ

Catégories
Pratique Santé-Sécurité

COVID-19 : RETRAIT DES MASQUES SNN200642 (BLEUS ET GRIS) POTENTIELLEMENT TOXIQUES

LE SEPB-579 VOUS INVITE À REMPLIR UN SONDAGE ET UNE DÉCLARATION D’ACCIDENT DE TRAVAIL 

Chèr·e·s membres,

Tout comme vous, nous avons été sous le choc suite à l’annonce, par Santé Canada, que les masques SNN200642 du fournisseur Metallifer (les masques de couleur bleue et grise) pourraient avoir un potentiel de toxicité pulmonaire précoce.

Soyez certain·e·s que nous allons suivre ce dossier de près afin d’être en mesure de défendre vos droits. Nous vous recommandons de discuter avec votre médecin de cette regrettable situation, afin qu’il puisse faire un suivi médical si nécessaire.

En attendant d’en savoir plus sur les effets de ces masques sur votre santé, nous vous demandons de remplir le sondage suivant :

https://www.sondageonline.com/s/bd894eetest1 

Également, il est important de remplir le formulaire d’accident de travail pour nous aider à vous représenter si des symptômes apparaissaient et qui pourraient être en lien avec l’usage de ces masques (l’hyperlien vers le formulaire de déclaration d’accident de travail sera aussi indiqué à la fin du sondage).  

Vous pouvez également nous suivre sur Facebook ici :

https://www.facebook.com/sepb579cssmb

N’oubliez pas de partager cette publication sur vos réseaux sociaux.

Solidairement, 

Votre conseil exécutif.

Catégories
Info-Négo Membres

Info-Négo 2021 #14 : Le 31 mars, on sonne l’alarme!

Catégories
Info-Négo Membres Pratique

Info-Négo 2021 #13 : manif à Québec et valorisation des titres d’emploi

Chèr·e·s membres,

Pour marquer le 1er anniversaire de la fin de notre convention collective, une nouvelle activité de mobilisation de la FTQ aura lieu le mardi 30 mars 2021 : un convoi de véhicules partant de partout au pays pour se rencontrer à Québec. Nous avons besoin d’au moins 25 véhicules pour représenter notre section locale.

Un maximum de 25 de nos membres intéressés à participer seront libérés pour la journée. Un montant forfaitaire (150 à 200$/voiture) sera versé pour les frais d’essence et de repas. Vous pouvez amener un ou des membres de votre bulle familiale pour vous accompagner, tant et aussi longtemps que vous respectez les mesures sanitaires.

Pour participer, écrivez-nous par courriel : sglanthier@sepb579.ca. Nous verserons un don à un organisme ou nous achèterons des crédits carbones pour compenser l’empreinte écologique de cette activité automobile.

D’autre part, vous savez que la FTQ demande depuis le début de la négo que tous les titres d’emploi soient reconnus et valorisés par la partie patronale. Nous lançons donc une campagne de vidéo sur les médias sociaux. Nous demandons aux membres, à l’aide d’un téléphone, de produire des vidéos qui seront diffusés sur Facebook et/ou sur YouTube. Comment faire? Suivre ces étapes :

1. Les participants doivent dire leur nom, leur titre d’emploi et expliquer en quoi consiste leur travail et ce en quoi ils sont essentiels. Ils peuvent illustrer leur propos à l’aide d’un exemple. Le vidéo doit autant que possible durer moins d’une minute et se terminer avec un appel à la négociation ou avec le slogan « Debout pour vous ».

2. Il est important de viser plusieurs titres d’emploi, car l’idée est de démontrer qu’il n’y a pas que des professeurs dans le réseau de l’éducation.

3. Les vidéos doivent être déposés en suivant ce lien : http://bit.ly/debout-vidéos. Une modération des vidéos sera faite avant leur diffusion sur les différentes plateformes.

5. Voici un modèle de vidéo : https://youtu.be/blRSQR1jLQ0.

6. Les vidéos seront diffusés dans la semaine du 22 mars 2021.

Vous avez jusqu’au 19 mars pour la transmettre.

Solidairement,

Votre section locale.