Infos-579 : Des nouveaux tests de français!

AVRIL 2017

 

Chèr-e-s membres,

 

Le Service des ressources humaines a revu ses critères d’embauche ainsi que les exigences quant à l’évaluation de la langue française, langue d’enseignement à la CSMB. L’examen de français a donc été revu de fond en comble. Désormais, chaque corps d’emploi aura un examen de français correspondant aux exigences de son métier.

Ainsi, les personnes travaillant comme surveillante et surveillant d’élèves au primaire devront désormais obtenir un examen de français oral. Celles qui sont déjà en poste ont été pour cela convoquées (ou le seront sous peu) ces dernières semaines,  par secteur géographique.

Les personnes travaillant comme éducatrice et éducateur en service de garde, n’ayant pas réussi à ce jour l’évaluation de français, seront invitées à se soumettre à une nouvelle évaluation. Actuellement, deux dates ont été retenues soit les 12 et 13 avril. Il est possible que d’autres dates soient ajoutées. La première partie de l’évaluation portera sur 25 questions à choix multiples (50% de la note) et la deuxième partie consiste à rédiger un texte sur une mise en situation en contexte de service de garde (50% de la note). La note de passage est toujours de 60%.

Les autres corps d’emploi suivront.

Évidemment, si vous avez déjà obtenu votre examen de français ou que vous êtes déjà employé régulier, vous n’avez pas à le repasser… Mais pour les autres…

Les compteurs sont remis à zéro, que vous ayez raté l’examen de français une fois, deux fois ou plus encore. Pour les personnes temporaires depuis longtemps à cause de l’examen de français non obtenu, il s’agit d’une seconde chance pour l’obtenir et enfin accéder au statut de salarié régulier à la CSMB. Saisissez-là!

 

Solidairement,

Votre section locale.

Infos-579 : Pétition contre le coût des médicaments

MARS 2007

 

Chèr-e-s membres,

Nos assurances-collectives coûtent chères! Nous sommes totalement d’accord, et vous êtes nombreuses et nombreux à nous le dire et le redire. Et parmi les raisons qui expliquent ces coûts faramineux, le prix des médicaments en est la raison principale. Voilà pourquoi votre section locale a initié et fait voter avec d’autres à l’unanimité des résolutions à chacun des Congrès syndicaux auxquels nous avons participé (SEPB, COPE, FTQ, CTC à venir). Nous continuerons d’ailleurs à agir pour que les grandes centrales syndicales s’unissent dans ce dosser, plutôt que de se faire concurrence. Notre conseiller syndical, Pierre Gérin-Roze, est même allé, avec des collègues, faire du lobbying directement auprès des députés de la chambre des Communes à Ottawa à ce propos.

Aussi, nous vous encourageons plus que chaudement à signer la pétition initiée par l’un des ces députés, dont vous trouverez la description et l’hyperlien ci-après!

Il n’est pas dans notre habitude de vous appeler à signer une pétition, encore moins quand celle-ci et initiée par un député ou un parti politique, de manière à respecter votre liberté de conscience. Mais là, il s’agit d’une situation exceptionnelle, puisque cela concerne l’une de vos principales revendications… Pour votre santé, signez!

Solidairement,

Votre section locale.


Attendu que :

La santé est essentielle pour participer de façon productive et satisfaisante à la société et à l’économie;

Le fait de ne pas être en santé cause un grand stress aux gens et aux familles;

L’accès aux soins de santé dépend maintenant du lieu de travail, du lieu de résidence ou de la richesse des gens. De nombreux Canadiens vulnérables ne bénéficient d’aucune assurance-médicaments privée, offerte par leur employeur ou offerte par le gouvernement;

Un Canadien sur dix ne peut remplir ses ordonnances en raison des coûts;

Les personnes qui ont des régimes privés d’assurance-médicaments comprennent que les primes seraient considérablement réduites si les médicaments indispensables étaient fournis en vertu d’un régime national d’assurance-médicaments universel;

Parmi les pays industrialisés de l’OCDE qui ont des régimes de soins de santé universels, le Canada est le seul pays qui n’a pas de régime d’assurance-médicaments universel;

Les contribuables canadiens pourraient épargner des milliards de dollars par année si les médicaments d’ordonnance étaient fournis au moyen d’un régime national d’assurance-médicaments. L’achat des médicaments est actuellement géré par une multitude de programmes fédéraux, provinciaux et territoriaux qui comportent des prix d’achat différents. Il existe des iniquités sur le plan des services entre les citoyens du pays;

De nombreuses commissions et de nombreux chercheurs ont clairement indiqué les avantages économiques et la nécessité d’un régime canadien d’assurance-médicaments universel : la Commission Hall, le Forum national sur la santé, la Commission Romanow, l’Institut C.D. Howe, le Conseil de la fédération et le Groupe consultatif de citoyens sur l’assurance-médicaments publique au Canada.

Nous, soussignés, citoyens et résidents du Canada, prions le gouvernement du Canada de :

  1. Mettre en œuvre au moyen d’une loi fédérale, un régime pancanadien d’assurance-médicaments universel, durant la 42e législature;
  2. Mettre en œuvre un formulaire national des médicaments indispensables, y compris un organisme de surveillance des médicaments qui assurerait la réglementation et la surveillance nécessaires pour protéger les Canadiens.

https://petitions.parl.gc.ca/fr/Petition/Details?Petition=e-959

Dépression saisonnière ou dépression?

Se sentir triste, fatigué et avoir des troubles de sommeil ponctuels ne rime pas toujours avec dépression. Certaines personnes sont affectées par le changement de lumière à l’automne et cet état se résorbe graduellement vers le début du printemps. Par contre, lorsque ces symptômes deviennent présents quotidiennement pendant au moins deux semaines, il est important de consulter un professionnel de la santé.

Plusieurs symptômes peuvent être observés : la tristesse permanente, le sentiment d’inutilité, les pensées noires, la perte d’intérêt pour ses activités favorites, la baisse d’énergie, les douleurs physiques, l’insomnie et l’irritabilité sont parmi les plus fréquents. Lorsque ces manifestations nous empêchent d’être nous-mêmes et de profitez pleinement de la vie et de notre travail, certains parcours vous aideront à retrouver un mieux-être. Une des avenues possibles est de parler à une personne en qui vous avez confiance. Les groupes de soutien sont aussi un bon moyen de partager son vécu et d’entendre d’autres personnes qui ont traversées ces périodes. À Montréal, l’organisme Revivre offre plusieurs ateliers psychoéducatifs. Enfin, vous pouvez joindre le service de déléguée sociale du SEPB-579 afin d’avoir de l’écoute et des références auprès d’organismes spécialisés.

 

Jacinthe Boisvert, directrice et responsable des déléguées sociaux SEPB-579

Sources :

javance.revivre.org

ww.iusmm.ca/sante-mentale/depression-saisonniere.htm

Infos-579 : Réduction complète d’heures pour la semaine de relâche

MARS 2017

Selon la convention collective chapitre 7-1.13 B) c), la commission peut, au cours de la semaine de relâche, mettre à pied le personnel du secteur des services de garde.

Vous pouvez faire une demande d’assurance-emploi dans un délai maximum de quatre semaines après votre dernier jour de travail.


La CSMB a informé ses employés que les relevés d’emploi seront émis sur demande seulement pour la période du 6 au 10 mars 2017. La personne en réduction complète d’heures peut faire une demande de relevé d’emploi, en fournissant les informations suivantes : Nom et prénom, numéro de matricule, lieu de travail ainsi que la date d’arrêt de travail, au service des ressources financières, secteur de la paie, à l’adresse courriel suivante : info.paie@csmb.qc.ca. Les relevés d’emploi seront émis durant la semaine du 13 mars 2017, soit après le calcul de paie du 16 mars 2017. Vous aurez besoin d’un relevé d’emploi seulement pour une nouvelle période de prestations. Cette période serait ainsi votre délai de carence.


NOUVEAUTÉ! DEPUIS LE 1ER JANVIER 2017, LE DÉLAI DE CARENCE DU RÉGIME DE L’ASSURANCE-EMPLOI DE DEUX SEMAINES EST PASSÉ À UNE SEMAINE.

Si vous avez des questions plus précises, vous pouvez contacter le Mouvement action chômage de Montréal au 514-271-4099 ou consulter leur site internet.

Vous trouverez aussi sur le site internet du Conseil national des chômeurs et des chômeuses des informations très pertinentes pour comprendre l’assurance emploi : comment faire une demande d’assurance emploi, le taux de chômage, le maximum assurable, comment contester une décision, la jurisprudence et l’admissibilité.

Solidairement,

Votre comité éxecutif.

 

 

 

Infos-579 : horaire de la semaine de relâche

FÉVRIER 2017

Chèr-e-s membres,

Nous vous rappelons que selon la clause 8-2.04 de nos Adaptations locales :

L’horaire de travail est réduit d’une demi-heure par jour durant la semaine de la relâche pour le personnel de soutien administratif et technique du secteur général et de l’adaptation scolaire.

Cet horaire de la semaine de relâche s’applique au personnel régulier et temporaire embauché pour une période prédéterminée de plus de six (6) mois consécutifs ou ayant obtenu son statut de plus de (6) mois du secteur général, de l’adaptation scolaire et aux techniciennes et techniciens au service de garde.

La Commission débite l’équivalent d’une journée régulière de travail pour la personne salariée absente. De plus, cette demi-heure quotidienne ne peut être reportée si elle n’est pas prise par la personne salariée, à moins d’entente avec le supérieur immédiat si ses services sont requis durant cette période.

Quant au personnel des centres, les directions appliquent l’horaire qui correspond aux besoins de leurs activités, durant la semaine de relâche.

Les dispositions sur les heures supplémentaires durant la période où l’horaire de la semaine de relâche est en vigueur sont appliquées seulement après la journée régulière ou la semaine régulière de travail définie à la clause 8-2.01. Toutefois, si la personne salariée est requise pour travailler au-delà de l’horaire réduit, elle a droit à un congé équivalent à taux simple devant être repris ultérieurement après entente avec son supérieur immédiat.

Syndicalement,

Votre Comité exécutif.